Publié le 01/04/2016 dans ,

3 critères de bon sens pour choisir votre plateforme emailing

3 critères de bon sens pour choisir votre plateforme emailing choisir sa plateforme emailing

Les plateformes emailing deviennent de plus en plus incontournables même pour les TPE. Avec l’explosion du numérique, et des « blacklistes », l’envoi simple vers une centaine de destinataires pose problème, via votre boîte mail classique. Voici donc en 3 temps des exemples de solutions et, pour bien choisir, gardez en ligne de mire de vos besoins en stratégie de communication pour satisfaire vos destinataires :

Vers la gestion automatique de vos contacts

En 2016, tout entrepreneur ou gérant de TPE, plus ou moins connecté, doit réfléchir à une solution d’emailing pour l’envoi de ses mails, ou newsletter pour ses campagnes de communication. Les fameux serveurs de messageries classiques, tels que Gmail, hotmail, Yahoo ! pour n’en citer que quelques-uns bloquent en effet les envois à partir d’une centaine de mails de destinataires, voire moins que cela…

Les plateformes emailing sont là pour remédier aux anti-spam et blacklistage. Il est loin, le temps où ces sociétés spécialisées se destinaient à 99% pour les services marketing des grandes entreprises ou organisations. Pour votre microsociété et trésorerie afférente ( !), faites place à :

  • Mailchimp.com : le plus populaire sur la toile, avec sa version gratuite jusqu’à 2000 destinataires. Cet outil se charge notamment de l’envoi et de l’autoréponse de vos mails, par exemple pour vos nouveaux abonnés ou inscrits à votre newsletter, promo du mois :  « Bienvenue (…) Merci (…) », etc ;
  • Mandrill : complémentaire du premier, appartenant à la même société, cet outil est un « planificateur » : idéal pour planifier, suivre et évaluer l’envoi de vos newsletters, il offre jusqu’à 12 000 mails / mois gratuits ! L’interface est en langue anglaise, cela dit… ;
  • Sendinblue.com ou MailPoet : le premier, un outil Made in France à peu près équivalent à mailchimp, propose une version gratuite jusqu’à 9 000 mails / mois. Pour les titulaires d’un site web ou d’un blog édité par WordPress, le plugging Mailpoet, anciennement dénommé Wysija, propose lui aussi une version gratuite jusqu’à 2 000 abonnés. L’envoi s’effectue depuis votre hébergeur de site (ovh, 1&1… etc), ou smtp, ou encore depuis votre messagerie classique (gmail…). Tous deux sont disponibles en langue française.

Ces trois exemples ne sont en aucun cas exhaustifs, mais sélectionnés pour leur ergonomie et leur simplicité d’installation et de suivi, pour un entrepreneur au budget plutôt limité… Aussi, ils sont tous « responsive », c’est-à-dire qu’ils proposent des newsletters à la mise en page compatible avec tout type d’écran : mobile ou tablette, par exemple.

Si vous souhaitez opter pour les versions payantes, plus complètes, avant de vous abonner à votre plateforme emailing (souvent pour un an), voici quelques points de vérification supplémentaires :

- la page de conversion de vos prospects en contacts qualifiés : est-elle facile à construire ?

- quels critères de sélection au moment de l’envoi sont disponibles ? Tels que les personnes ayant ouvert une de vos dernières newsletters ; ou encore les personnes situées dans telle ou telle ville… etc

- les modalités du désabonnement automatique. N’oubliez pas que ces mentions sont obligatoires et doivent être accessibles et simples d’utilisation : un seul message doit suffire pour l’internaute qui souhaite se désabonner !

L’édition des messages que vous envoyez

Parmi les autres points de vérification, concernant l’édition de vos envois électroniques variés, n’oubliez pas de checker :

- les modèles d’email disponibles dans la solution : trames de newsletter, typo, graphismes disponibles, etc ;

- la possibilité d’adresser des messages en « simple texte » pour certains envois ;

- l’optimisation du code HTML de la newsletter : il doit être simple pour une déliverabilité optimale, c’est-à-dire un taux de réception assuré !

Le pouvoir de tout mesurer…

Toutes les plateformes d’emailing perfectionnent sans cesse les outils de suivi et de contrôle de vos envois. Rien de plus normal, car tout se joue là :

- qui a ouvert votre mail ?

- qui a cliqué sur les liens dans le texte ?

- qui s’est désabonné ?

- quand ? Précisément : à quelle heure, quel jour… etc

Les outils de suivis et « statistiques » vous apportent de précieuses informations sur les habitudes, les besoins voire les modes de consommation de VOS produits. Sur ces points, les grands groupes n’y travaillent que trop bien… ET, bonne nouvelle… désormais les TPE et entrepreneurs aussi !

Aussi, oubliez les envois par paquets de 50 destinataires via Gmail qui sont dangereux pour votre réputation (de « Spammeur / euse »…), chronophages, au « doigt mouillé » en terme de ciblage et de retour sur les ouvertures de vos envois… et le vent tourne bien vite sur la toile numérique !

 

A savoir : si vous êtes déjà avancé sur ce sujet, Neocamino propose des solutions qui permettent d’automatiser certains envois pour capitaliser sur les contenus que vous écrivez… et séduire vos prospects plus efficacement.

N’hésitez pas à contacter les équipes techniques !

 

Crédit photo : Shutterstock

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog