Publié le 28/03/2017 dans

7 techniques d’entrepreneur pour etre optimiste

7 techniques dentrepreneur pour etre optimiste etre optimiste 300x216 Faut-il nécessairement être optimiste pour être entrepreneur ? Je n’ai pas de réponse tranchée à cette question, d’autant plus que l’optimisme ou la « pensée positive » à tout prix peuvent entraîner plus de désagréments que de prises de décision basées sur la réalité.
Toutefois, s’il y a une chose que j’ai comprise en tant qu’entrepreneuse, c’est qu’un client vous choisit avant tout pour… vous ! Votre travail, vos références et recommandations, certes. Mais surtout le feeling qui s’établit entre votre prospect et vous, professionnel détenteur de la compétence qu’il recherche.

Pour avoir de bonnes raisons d’être positif, j’ai listé 7 techniques, basées sur mon expérience. Des techniques utiles dans votre relation commerciale mais aussi pour garder le cap dans votre activité, les jours moins fastes.

1 de perdu, 10 de retrouvés !

Vous en avez peut-être marre de ce dicton rebattu. Pourtant, il se vérifie souvent. Vous avez le droit d’être agacé d’une opportunité perdue, surtout si vous avez passé plusieurs heures à élaborer une proposition pour ce prospect. Mais vous pouvez aussi accepter l’idée que vous en avez forcément tiré un bénéfice : même si le but n’est pas d’enchaîner les propositions restées lettre morte, je constate que chaque contact ou projet potentiel m’a enseigné quelque chose ou permis de faire des recherches qui seront utiles dans le futur. Et vous l’avez probablement déjà constaté : dans les jours qui suivent, les demandes peuvent soudain affluer. C’est la joie des pics d’activité imprévisibles de l’entrepreneur ! Mais c’est aussi une bonne raison d’être optimiste !

Bien s’entourer

Un environnement vivant, plein d’activité et de bonne humeur, c’est bien entendu un avantage supplémentaire pour être positif. Pour ma part, j’ai remarqué que je restais plus facilement optimiste lorsque j’avais moins le loisir de ruminer, c’est-à-dire que j’avais des échanges avec des collègues et bénéficiais par exemple de l’émulation de mon espace de coworking… et loin des sollicitations des réseaux sociaux (si si, il y a même des chercheurs qui se sont penchés sur le lien entre bonheur et usage de Facebook) !

Prendre du plaisir dans son activité

Etre entrepreneur, ça peut être stressant. Parce qu’on n’a pas assez de travail, parce qu’on en a trop, parce que tout tombe en même temps, … Il peut être utile de prendre un petit moment pour se rappeler pourquoi on a choisi ce statut ou ce métier, afin de revenir au sentiment de plaisir que l’on ressentait certainement à la base.

Une autre astuce source de bien-être et donc d’optimisme : se réserver 1⁄2 h par jour à octroyer à un projet personnel ou à une activité qui nous détend (exemple : rentrer ses notes de frais… non vraiment, ça ne vous détend pas vous ?!). Des moments qui oxygènent le cerveau, en somme, pour repartir l’esprit moins encombré et donc plus ouvert au positif !

Accepter les doutes et les baisses d’énergie

Douter est sain, n’en doutez pas ! Entreprendre est un choix fait d’incertitude quasi permanente. Quand ça ne fonctionne pas, on remet tout en cause. Quand ça fonctionne, on se demande combien de temps ça va durer…
Le doute peut même s’installer plus profondément en cas de mauvais retour client ou de sentiment de ne pas avoir été au bout des choses. Chacun le vit de façon plus ou moins publique mais douter est universel et ces périodes de baisse d’énergie ou de remise en question sont souvent porteuses de nouvelles idées ou de changements bienvenus (organisationnels, méthodologiques, commerciaux).

Partager : donner aux autres, instaurer de l’échange

Echanger avec d’autres entrepreneurs, de domaines similaires ou différents, permet souvent de relativiser ses propres difficultés ou de réaliser combien les vécus se ressemblent. C’est aussi l’occasion de prendre des conseils, de découvrir des outils ou des réseaux professionnels inconnus, de mettre en place des échanges de services (ou troc de compétences). Partager ses savoirs, son expérience ou ses contacts permet de se constituer un réseau solide et vivant. Sentir que l’on fait partie d’un tout est un puissant moteur d’optimisme 7 techniques dentrepreneur pour etre optimiste icon smile

Toujours avoir un projet de fond sous le coude

Quand on est entrepreneur, tout ce que l’on fait est valorisable. Même ce petit meuble (si vous êtes artisan) que vous avez prévu de confectionner pour votre neveu ou ce logo (coucou les graphistes) que vous avez promis d’élaborer pour l’activité balbutiante d’une amie.
Alors quand le téléphone sonne moins, il est utile d’avoir quelques projets personnels de ce type sur lesquels se pencher : cela permet de rester dans une dynamique professionnelle, de stimuler ses neurones… et donc d’être optimiste !

Etre optimiste grâce au journal de gratitude

Tenir un journal de gratitude est une idée qui a actuellement le vent en poupe et permet d’imprimer dans son cerveau des éléments positifs de la journée écoulée. Un exercice qui peut paraître fastidieux de prime abord (surtout le jour où vous avez enchaîné la poisse et les mauvaises nouvelles) mais qui devient de plus en plus facile avec le temps. Cela affecte même votre cerveau et l’aide à percevoir, petit à petit, ces petites choses anodines qui sont autant d’optimisme au quotidien, sans attendre le soir.

Maintenant, à vous de me dire si ces techniques vous parlent et de me livrer les vôtres !

Crédit photo : Unsplash/@clemono2

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog