Publié le 22/01/2014 dans ,

Activité à faire en France : le nouveau défi de Voyages-SNCF.com

Activité à faire en France : le nouveau défi de Voyages SNCF.com  5375377564 9f2a2bc35f

Voyages-SNCF.com souhaite agréger à son offre une touche supplémentaire qui pourrait bien vous intéresser : le marché de l’activité à faire en France.

Le grand acteur d’intermodalité français se repositionne dans un tourisme européen, devenu très compétitif, en faisant la promotion de la « marque France », en proposant à ses 4 millions de voyageurs par jour une nouvelle offre commerciale : Vous ! Producteurs d’activités diverses et variées. Êtes-vous prêt relever le défi ?

Démarquez-vous par votre ADN de marque

Vous avez établi lors de la création de votre business plan une zone de chalandise qui vous permet de vous positionner par rapport à vos concurrents et qui vous permet de toucher une clientèle qui vous fait prospérer. Aujourd’hui, vous allez devoir réviser celle-ci pour l’étendre sur des régions que vous n’envisagiez peut-être pas de si tôt. Je m’explique : elle à toutes chances de s’étendre si vous discernez bien les avantages que le projet de VSC (Voyages-SNCF.com) prévoit. Je tente par cet article de vous apporter quelques indications pour réussir vos ambitions d’entrepreneur. Votre rigueur sera mise à contribution dans l’application de votre offre de service : veillez à respecter la promesse que vous faites à vos clients pour contribuer à une expérience client optimale. C’est un des leviers de croissance sur lesquels s’appuie votre futur distributeur agence de voyage VSC en vous apportant sa notoriété.

Êtes-vous prêt à accueillir cette nouvelle affluence ?

Comme précisé plus haut, VSC transporte 4 millions de voyageurs par jour entre les régions françaises mais pas que. Eurostar, Thalys et le TGV qui font partie du groupe VSC acheminent les touristes provenant de l’Europe et rend vos potentiels clients toujours plus mobiles. Nous sommes en France dans une région du monde où nous préférons parcourir 500 km en train plutôt qu’en avion, contrairement à certains pays comme les Etats-Unis. Notre qualité de pays d’accueil touristique séduit les voyageurs internationaux et incite à de plus en plus à découvrir nos régions, aussi riches soient-elles de différences. C’est le pari que se lance VSC en misant sur votre savoir-faire. A vous de jouer.

Une gestion des réservations sans faille

Il est primordial pour votre activité à faire en France qu’elle soit présente sur internet quand on appartient à la 1ère destination mondiale en matière de touristes internationaux. Mais comme nous le conseillons sur notre blog, cela ne suffit pas. Un entrepreneur appartient à un écosystème, quel que soit son secteur d’activité, et seul, la bataille est rude. Votre observation sur les outils vous aidant à mieux gérer votre activité vous rend plus productif et vous permet de répondre au mieux aux attentes de vos clients. Voici quelques exemples pour vous situer :

  • optimisez votre site internet pour un meilleur référencement dans les moteurs de recherche (pourquoi ne pas s’adresser à une agence web avec qui nous travaillons ?)
  • intégrez un service de réservations en ligne
  • faites parler de vous sur les réseaux sociaux
  • animez un blog

Ce sont des éléments qui optimiseront votre web-marketing et qui seront en accord avec l’approche proposée par VSC par ses services connectés (réservation d’hôtels, application «Mes amis Mes voyages, plate-forme d’avis clients…).

Négociateurs dans l’âme ou en devenir ?

La compétition risque de s’accroitre considérablement et il sera de votre ressort de peser le pour et le contre dans les bénéfices que vous pourrez tirer de cette collaboration. L’agrégation des offres de voyage prévoit le paiement de commissions de votre part. Votre goût pour l’entrepreneuriat dénote chez vous une capacité à prendre des risques. Les négociations à prévoir avec VSC pour la distribution de votre activité à faire seront orientées vers un objectif: la rentabilité de votre collaboration

Pour Voyages-SNCF.com, « la réservation est le 1er motif de visite » et peut être le sort qui vous est réservé lors d’une prochaine collaboration.

Je vous invite à participer à ce fil d’actualité pour nous apporter votre point de vue.

Crédit photo : Hugh Llewelyn

Plus d'articles sur : ,

abo-blog