Publié le 04/04/2014 dans , ,

Comment faire un mailing qui envoie ?

Comment faire un mailing qui envoie ? 2311181406 4771ccdf00 Le mailing a encore de belles heures à vivre avant que les internautes le mettent de côté. Comme tous les contenus diffusés sur internet (et pas que d’ailleurs), seuls les meilleurs restent. C’est la loi du plus fort qui s’est imposée aussi ici. Alors comment faire un mailing qui envoie ? Et tant qu’à faire, qui envoie du lourd !

Bien connaitre son public

Tel un sniper embusqué, surveillez et observez le public que vous visez. C’est le meilleur moyen de bien le connaître. Un lion en approche de sa proie adopte bien la même attitude avant de passer à l’attaque. Pour votre envoi de mailing, et surtout pour qu’ils aient la meilleure portée, retenez un terme : « Re-Connaissance ». Pour vous faciliter le travail, segmentez votre cible en sous-groupes qui aspirent au même besoin. Mieux vaut charmer une audience qui se sent concernée plutôt que de vous épuiser à une approche vouée à l’échec. C’est donc un travail de préparation qui peut vous demander du temps mais qui optimisera vos chances de bons résultats

Le bon outil

Le choix de l’outil de mailing pour votre PME est décisif pour communiquer sur vos nouveaux produits. Vous le savez mais ôter de votre esprit que cela aura un coût exorbitant. Bien choisir votre outil (comme Mailjet ou Mailchimp) doit se faire selon des règles de ciblage telles que la gestion de votre base de données (dédoublonnage, prévention black-listage, adresses invalides). C’est un premier point essentiel qui déterminera la pertinence de votre choix. Ensuite, la plateforme choisie devra vous apporter la possibilité de faire un test et aperçu de votre campagne à délivrer. Le routage emailing sera optimisée selon les serveurs professionnels utilisés. Pour la forme, qui constitue votre troisième arme de choix, veillez à être séduit par les templates que la plateforme vous propose. Le suivi statistique est l’élément qui finalisera votre choix.

Un objet engageant

Voilà, vous avez choisi votre outil qui vous permettra d’acheminer votre campagne aux bons prospects pour faire parler de vous. Tout comme lorsque vous rédigez vos titres d’articles de blog, posez-vous une question pour que votre email soit l’étoile lumineuse qui scintillera dans la boîte de réception de vos contacts : « Qu’attend votre cible comme information ? » L’objet que vous formulerez sera le détonateur du clic qui augmentera le taux d’ouverture. Choisissez donc de parler de bénéfice plutôt que de caractéristiques. Quels sont les résultats probants que votre produit ou service apporte. Chez Neocamino, nous préférons par exemple communiquer sur les 73% de prospects que vous aurez en plus, en menant les actions que nous vous conseillons, plutôt que de se lancer sur des longs discours. Un objet comme « Et si votre webmarketing était facile et vous prenait moins de 2h par semaine ? »vaut mieux que « Suivez nos conseils de webmarketing chaque semaine par des actions que nous vous conseillons ». Le premier objet fait appel à un gain de temps, ce qui est essentiel dans l’organisation d’un entrepreneur. Voilà comment faire un mailing qui accroche, et qui a toutes ses chances d’être lu.

Un message personnalisé

La segmentation de votre cible, que vous aurez faite au préalable, vous servira à optimiser le taux d’ouverture. C’est un élément qui vient s’ajouter à ceux que je vous ai décris auparavant. Le nom, le prénom, la situation géographique permet de personnaliser votre envoi et de privilégier une mise en contact particulière, qui est généralement appréciée par les destinataires des campagnes d’emailing. Une newsletter sans cet attribut, n’offre pas l’effet de considération que votre futur client apprécie tant. L’effort en vaut la chandelle, alors ne soyez pas avare d’attentions qui potentiellement vous apporteront de nouveaux clients.

Un format adapté

Enfin, ma dernière recommandation porte sur le format que vous employez. Pour vous imager mon propos, je vous incite à parcourir une infographie très intéressante que je vous ai communiqué il y a peu, sur les éléments d’email marketing sur mobile. Vous ne pouvez plus faire fi de l’utilisation du mobile et de la tablette par les internautes. Votre format doit pouvoir s’afficher sur tous les supports que votre cible utilise.

Vous avez en main les clés portant la mention « mailing » et surtout tous les critères pour savoir comment faire un mailing qui s’ouvre;-)

Crédit photo : Sergio Calleja (Life is a trip)

Plus d'articles sur : , ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog