Publié le 15/05/2014 dans , , ,

Entrepreneurship : Les 7 indices qui montrent que vous avez la fibre entrepreunariale

Entrepreneurship : Les 7 indices qui montrent que vous avez la fibre entrepreunariale La fibre 1024x541

Entreprendre, c’est être capable de passez de l’idée à l’action. Depuis l’aube de l’humanité, c’est précisement cette capacité à entreprendre des aventures, des projets, des conquêtes et des exploits qui a permis à l’espèce Humaine de survivre et d’évoluer jusqu’à aujourd’hui. Quelque soit le défi qui s’offre à vous, qu’il s’agisse de monter votre boîte, de courir le marathon de Paris, de gravir le Kilimanjaro, de créer une association, de séduire une femme ou un homme, d’apprendre à jouer de la guitare, de perdre du poids ou même d’arrêter de fumer, le dénominateur commun à toutes ces entreprises demeurre qu’il faille adopter l’état d’esprit adéquat : l’esprit entrepreneurial. Une configuration mentale positive qui permet de relever les défis et de réaliser ses rêves, ambitions et projets.

Voici 7 indices qui laissent à penser que vous possédez tout ce qu’il faut pour devenir entrepreneur.

“Le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration” – Thomas Edison (1847-1931), innovateur et fondateur de l’entreprise General Electric

Indice n°1 : vous êtes un être composite

Plus qu’une simple posture mentale, l’esprit entrepreneurial est en vérité un assemblage de plusieurs pièces. Tel un puzzle, l’entrepreneurship est composé de plusieurs ressources : confiance, estime de soi, audace, créativité, désir, optimisme, valeurs, plaisir, vision, agilité, résilience, tolérance au stress, intuition… Autant de ressources intrinsèques, fondamentalement Humaines et émotionnelles, qui permettent de passer de l’idée à l’action. Ces différences pièces du puzzle alimentent l’entrepreneurs en énergies positives. Elles lui permettent de faire face aux coups durs et de relever les défis quotidiens qui jalonnent toute aventure entrepreneuriale. Les 99% de transpiration dont parle Thomas Edison ? Eh bien, ce sont ces ressources qui vous permettent de les gérer !

Indice n°2 : vous êtes une borne énergétique

Il existe deux types de personnes : les individus qui alimentent les autres en diffusant de l’energie et ceux qui, à l’inverse, consomment le capital énergétique de leur entourage. Les entrepreneurs appartiennent généralement à la première catégorie : ils fournissent de la ressource. Être un borne énergétique est éminement positif car cela permet aux autres de se “plugger” sur vous. Ils puisent, à votre contact, une précieuse énergie qui leur permet de passer plus aisément de l’idée à l’action et de mener des projets.

Il existe deux types de ressources énergétiques : les émotions d’actifs qui alimentent l’action, la créativité et la performance collective (energy in motion) et les émotions de déficit qui maintiennent dans l’inertie, entravent la créativité et nuisent à la performance collective. Les émotions étant par nature contagieuses, diffuser de la confiance, de la fierté, de l’enthousiasme, de l’optimisme, du plaisir et du désir vous positionne comme borne énergétique. Ce statut alimente le charisme et consolide votre leadership : des atouts majeurs pour qui souhaite entreprendre.

Indice n°3 : vous êtes “instagram mindset”

Être “instagram mindset”, c’est être capable de placer (volontairement ou intuitivement) un filtre sur la réalité. A la manière de cette application smartphone star qui permet d’apposer un filtre sur vos photos, vous disposez également d’une option similaire. Ce filtre, il vous est propre. Son rôle est de réguler le flux continu d’informations anxiogènes qui nous parvient à longueur de journée : crise, guerres, scandales politiques, insécurité, violence, chomage… autant de stimulis toxiques qui viennent phagocyter vos ressources et produire des émotions de déficit : méfiance, doute, peur, anxiété, pessimisme, culpabilité etc.

Se couper de certaines sources d’informations négatives (informations télévisées, presse à scandale etc.) permet de libérer l’energie contenue dans votre “processeur” afin de la réorienter vers vos objectifs. En somme, c’est un peu comme si vous bâtissiez une sorte de bulle autour de vous. Une bulle qui n’a pas pour vocation de vous couper du monde, loin de là, mais qui a plutôt pour mission de protéger vos énergies d’actif et votre potentiel d’action. Pour changer le monde, l’entrepreneur doit souvent se construire une réalité où tout est possible

«Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait». – Mark Twain

Indice n°4 : vous savez trébucher

Entreprendre, c’est s’exposer au risque. Toute “entreprise”, quelle qu’elle soit, comporte une probabilité d’échec. Pour allez plus loin nous pouvons même affirmer que l’échec est la variable probable à laquelle s’expose tout entrepreneur ! Après tout, on ne peut pas relever des défis, porter des projets, avoir des ambitions et rêver de changer le monde en faisant l’impasse sur cette probabilité.

Savoir trébucher est une qualité clé. Cela signifie que vous êtes résilient et donc capable de rebondir. Aucun d’entre nous n’a jamais construit quoi que ce soit sans avoir au moins une fois flirté avec l’échec. Il fait partie du jeu ! Pourquoi donc ? Eh bien, parce qu’entreprendre c’est agir, tenter des choses, prendre des risques, faire des paris sans aucune garantie de succès. Celui qui sait trébucher, c’est à dire qui est capable de repartir du bon pied sans avoir été traumatisé outre mesure par son revers, possède une précieuse ressource d’entrepreneurship.

“Le bateau est à l’abri dans le port, mais les bateaux ne sont pas fait pour cela”.

Indice n°5 : vous fixez le cap

“La meilleure manière de prévoir le futur, c’est de le créer” – Peter Drucker

L’entrepreneur est presque toujours mu par un désir quasi instinctif de mener lui-même sa barque. L’autonomie et le sentiment de contrôle qui s’y rattache constituent un moteur puissant. Assez puissant pour braver vents et marées et permettre de sortir de sa zone de confort. Car c’est le prix à payer pour accéder à cette liberté qu’incarne l’entrepreneuriat, a way of life où le vrai capitaine du navire, c’est l’entrepreneur lui-même !

Cette propension à vouloir devenir maître de sa destinée est une constante que l’on retrouve, à différents degrés, chez tous les profils entrepreneurship. Créer son propre futur plutôt que vivre celui imaginé par quelqu’un autre ou par une organisation qui ne possède peut-être pas les mêmes valeurs, tel est le credo de ces individus qui influent sur la marche du monde en y apposant leur propres rêves.

Indice n°6 : vous avez un rêve

Même si sa vision n’est pas toujours très claire au début, l’entrepreneur est souvent animé par un puissant désir de changer le monde. Posséder une vision, c’est regarder loin devant et savoir pourquoi nous faisons ce que nous faisons. Parfois, cette idéal peut demeurrer floue durant un moment avant d’éclore au grand jour ! Pourquoi cela ? Eh bien, parce que la vision correspond au sens profond des choses et que ce sens peut rester inconscient un certain temps avant d’émerger.

En la matière, le rêve est un excellent indicateur car rêver révèle le sens et permet d’entrevoir ce qui suscite un réel désir. Que vous rêviez de créer des “objets qui se situent au carrefour de l’art et de la technologie” comme Steve Jobs, ou bien de reboiser les forêts Brésiliennes grâce à des arbres fruitiers comme Denis Moron de foodandwood.com, il s’agit de votre désir profond qui s’exprime, de votre vision qui prend forme !

“Ils ont échoué parce qu’ils n’avaient pas commencé par le rêve” – William Shakespeare

Indice n°7 : vous avez de la chance

La chance est un cocktail. Elle procède d’une réunion entre la capacité à provoquer des opportunités et la capacité à saisir celles-ci. La chance telle que nous l’entendons communément ne doit rien au hasard, elle n’est que probabilité. C’est une excellente nouvelle car l’entrepreneur apprécie grandement d’avoir la main sur ce qui se produit. C’est le fameux sentiment de contrôle qui est à l’oeuvre !

Pour avoir de la chance, il faut commencer par prendre une posture de marrionnetiste : vous devez identifier les bonnes ficelles et les actionner correctement afin que les choses se déroulent favorablement à vos projets. Développer votre confiance, votre créativité, votre agilité. Mais également nourrir votre vision, vos valeurs et cultiver votre optimisme. Et bien sûr, aiguiser votre intelligence intuitive afin de mieux distinguer les fameuses opportunités. Enfin, cultiver votre audace pour pouvoir saisir celles-ci ! Et puis sortir. Sortir de votre zone de confort, de cette sphère de commodité où tout est connu et balisé mais au sein de laquelle rien de vraiment nouveau ne surviendra. La chance se provoque au delà de cette zone car c’est dans ces territoires inexlorés que se trouvent les opportunités !

“Quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir” – Paulo Coelho

Auteur >> Sean Luzi

Crédit Photo : fenetre sur cours.fr

Plus d'articles sur : , , ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog