Publié le 07/02/2017 dans ,

Faut-il choisir le CPM ou CPC pour votre entreprise ?

Faut il choisir le CPM ou CPC pour votre entreprise ? shutterstock 565990741 300x208

Vous souhaitez promouvoir votre entreprise sur Internet par la publicité ? Si vous vous lancez dans le marketing digital, vous serez amené à choisir un mode de tarification adapté à votre budget et à vos objectifs.

Parmi les options possibles, deux solutions principales sont présentes sur Google et l’ensemble des réseaux sociaux : CPM et CPC. La question est donc de savoir pour laquelle opter. Quel mode est le plus adapté à vos besoins ? Ce guide devrait vous aider à y voir plus clair.

Tout d’abord, un peu de vocabulaire

Le jargon du web peut être un peu déroutant au premier abord, mais rassurez vous : le principe est en fait assez simple. Commençons par un rapide tour d’horizon de chacune de ces solutions.

Le CPM : un tarif global pour un maximum de vues

Dans le cadre du CPM (Coût Pour Mille), le tarif publicitaire est défini par un montant fixe pour 1 000 affichages (on parle d’impressions) de l’annonce. Ce mode de diffusion est généralement accompagné par une limitation du nombre d’affichages par internaute et par jour, le but étant de toucher un maximum de personnes différentes.

Si vous choisissez ce type de tarification, l’éditeur (le site qui affiche vos publicités) optimisera la diffusion de vos annonces pour obtenir un maximum de vues. En effet, plus le nombre d’impressions est important, plus il sera rémunéré.

Le CPC : un tarif au clic pour gagner des prospects

Avec le CPC (Coût Par Clic), à chaque fois qu’un internaute clique sur l’annonce, vous versez à l’éditeur une somme d’argent définie au préalable.

Ainsi, avec ce mode de diffusion, l’éditeur a tout intérêt à cibler prioritairement les internautes pouvant être intéressés par vos produits ou services, afin d’obtenir un maximum de clics.

Ensuite, à vous de jouer pour transformer ces visiteurs en acheteurs.

CPM ou CPC, lequel choisir ?

En fait, tout dépend de l’objectif de votre campagne de publicité sur Internet. Souhaitez-vous plutôt obtenir de l’engagement ou gagner en visibilité ?

Si vous souhaitez générer du trafic qualifié, avec en tête la notion de conversion (par exemple dans le cadre d’un site de e-commerce), le CPC est nettement plus intéressant.

En effet, vous ne payez que pour les internautes susceptibles d’acheter vos produits ou services en ligne.

De plus, ce mode de tarification vous assure une meilleure maîtrise de vos dépenses de prospection : le calcul du retour sur investissement est quasi immédiat.

Par contre, si votre but est de vous faire connaître mais que vous ne vendez pas en ligne, vous devriez plutôt vous tourner vers le CPM. C’est le mode le plus adapté aux entreprises souhaitant avant tout créer de la notoriété sur leur marque.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, sachez également que c’est le mode le plus intéressant pour vous en termes de gestion budgétaire : vous fixez à l’avance les dépenses allouées à vos publicités en ligne.

Optez pour les bons éditeurs

Maintenant que vous avez une idée plus précise du type de tarification adapté à votre campagne publicitaire, reste à choisir sur quels sites diffuser vos annonces. Or, ce choix est lié au précédent.

Si vous avez opté pour le CPM, votre intérêt est de vous tourner vers des éditeurs bien établis, avec un fort degré de confiance et de notoriété. Ces sites vous garantiront un nombre de visiteurs uniques plus important, et donc plus de chances d’augmenter votre visibilité sur Internet.

En revanche, si vous êtes annonceur CPC, le mieux est de choisir les éditeurs vous offrant le meilleur ciblage. Si les géants du web ont des algorithmes plutôt efficaces, les acteurs principaux dans votre niche peuvent également s’avérer des éditeurs très efficaces et vous aider à obtenir un meilleur taux de conversion.

 

 

Alors, vous êtes plutôt CPC ou CPM ?

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog