Publié le 19/09/2013 dans ,

Flexibilité et transformation du travail

Flexibilité et transformation du travail article flexib

A quoi ressemblera le travail du XXIème siècle ? C’est la question que nous pouvons nous poser avec la transformation qu’est en train de subir le monde du travail de nos jours : plus flexible, de moins en moins rattaché à un espace fixe, le travail tend à s’individualiser et à se nomadiser dans les années à venir…

Mobilité et mondialisation

 C’est à la fin du XXème siècle que le travail a commencé sa mutation dans la plupart des pays développés avec l’explosion du secteur tertiaire, principalement orienté vers les services, et le déclin des métiers manuels. Et depuis une dizaine d’années, Internet a considérablement changé la donne avec désormais l’avènement des Smartphones, tablettes et ordinateurs portables. En effet, cette constante connexion au web et la mobilité grandissante des travailleurs qui en découle nous amène à penser que le bureau physique, comme nous l’imaginons encore, est de plus en plus menacé. Rajoutons cela, une mondialisation, de plus en plus effrénée et de plus en plus indispensable à la survie de nombreuses entreprises, qui pousse les travailleurs à quitter leurs bureaux pour voyager et se rencontrer aux quatre coins du globe.

Avec ses révolutions, il existe de plus en plus de travailleurs nomades, sans bureaux fixes, qui voyagent sans cesse à l’échelle internationale, nationale ou régionale, tout en restant efficace grâce aux nouveaux moyens de communication et d’information. Ainsi, certaines études prévoient que près d’1 milliard de personnes dans le monde seront des travailleurs nomades d’ici 2014. Tout nous amène, alors, à penser qu’au XXème c’est l’homme qui venait au travail et qu’XXIème siècle, c’est le travail qui viendra à l’homme.

L’explosion du télétravail et de la flexibilité

 Principale conséquence de ce détachement au bureau physique, l’explosion du télétravail dans certains pays. Comme au Royaume-Uni où près de 10% de la population active (soit 2.8 millions de travailleurs) ont déjà adopté le télétravail et qui peuvent travailler d’où bon leur semble. Certaines sociétés anglaises, comme Yell ont parié sur cette nouvelle forme de flexibilité avec près de 800 commerciaux travaillant à domicile ou pendant leurs déplacements pour ainsi abandonner leurs bureaux centralisés au détriment d’abonnements dans des centres d’affaires Regus, spécialisée dans la location de bureaux.

Cette adoption du travail flexible est généralement accompagnée de points positifs pour les entreprises : communication entre le personnel plus efficace, des collaborateurs plus autonomes et responsabilisés mais également une amélioration de la productivité.

 

Mais qu’en est-il pour les travailleurs eux-mêmes ? Qu’en est-il de la solitude du télétravailleur, seul chez lui ? Qu’en est-il du rôle social de l’entreprise et de la sociabilisation de ses individus ? Telles sont les principales problématiques que le travail et le monde de l’entreprise devront trouver des solutions à travers ce XXIème siécle. Déjà un peu partout dans le monde, de plus de plus de personnes s’intéressent à la création d’espaces publics de rencontres physiques, qui remplaceront bientôt les traditionnelles machines à café et fontaines à eau.

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog