Publié le 29/11/2017 dans , ,

La règle n°1 pour vendre davantage avec votre site web

La règle n°1 pour vendre davantage avec votre site web sticker mule 197268 300x200

Votre site web est là, flambant neuf, prêt à générer du chiffre d’affaire. Vos offres sont affinées, et répondent parfaitement aux besoins de vos clients. Vous semblez avoir tout ce qu’il faut pour réussir.

Mais, le temps passe, et même si le trafic augmente, vos ventes ne décollent pas. Pourtant, vous avez tout bien fait : bon référencement, beau design, belle présentation des offres.

Le diagnostic du docteur est sans appel : vous avez un problème de conversion (cf. cet article pour la définition).

Mais rassurez-vous, il existe des techniques simple que vous allez pouvoir utiliser dés maintenant pour promouvoir votre site web.

La sainte règle du : «Qu’est-ce que j’y gagne ?»

Vous vous posez sans cesse la question. Si si, je vous assure !

C’est une question légitime que se pose tout consommateur avant d’acheter un produit.

Qu’est-ce que je vais gagner à acheter tel produit plutôt qu’un autre ?

Elle est légitime. Chaque acte d’achat est un minimum réfléchi. Et votre client ne fait pas exception : il doit voir ce qu’il y gagne, où est son intérêt de travailler avec vous ou d’acheter votre produit.

En réalité, votre client se moque de votre solution ou de votre produit.

Il veut qu’on parle de la seule chose qui l’intéresse : LUI.

Vous devez donc leur montrer que vous les comprenez. Et pour ça, il y a une solution simple : parlez du problème qu’il rencontre, parlez de lui.

Cette méthode est magique. Si vous avez précisément identifié le problème du client cible, vous allez suivre la douleur. Posez-vous les questions suivantes :

  • À quel problème précis répond mon produit ?
  • Comment mon prospect visualise t-il l’échec ?
  • Comment visualise t-il la réussite ?

Si vous avez la réponse à ces 3 questions, vous avez une bonne base pour travailler votre argumentaire de vente de manière efficace.

En suivant cette logique, vous allez pouvoir analyser votre argumentaire de vente avec cette méthode :

Le ratio Je VS Vous

Une façon d’analyser un argumentaire de vente sur un site internet est de regarder le ratio de Je VS le ratio de Vous dans le texte.

En suivant la logique ci-dessus, il est alors plus important de pointer du doigt le problème précis du client, et d’ensuite lui montrer comment vous allez le résoudre.

Prenons l’exemple d’un argumentaire de vente trouvé sur le site d’un Coach en Immobilier :

Pourquoi me choisir comme coach en immobilier ?

Grâce à mon vécu personnel et mes nombreuses expériences dans le domaine, j’ai réussi à financer mon premier appartement en 3 ans. Je suis la personne idéale pour vous aider à faire la même chose et être autonome financièrement.

Ici, la personne nous vente ses mérites et ses succès. C’est intéressant pour crédibiliser la personne, mais ce n’est pas optimal.

Si on a un élément de storytelling, pourquoi est-ce qu’on ferait appel à ce coach plutôt qu’un autre, peut être plus connu ou alors moins cher ?

Le coach ne parle à aucun moment du problème profond que rencontre sa cible : pourquoi fait-on appel à un coach en immobilier ? Quelles sont les problématiques des prospects lié à l’investissement en immobilier ?

On pourrait par exemple adapter le message de cette façon :

Comment choisir votre coach en immobilier ?

Devenir autonome financièrement, c’est un rêve proposé par de nombreux coachs. Mais beaucoup d’entre eux vous donnent des «astuces toutes faites». Dans la réalité, vous n’avez pas tous la même situation et vous n’avez pas les mêmes responsabilités (crédit pour la voiture, pour les études des enfants etc). Je vais vous aider, grâce à mon expérience, à concevoir votre plan d’action pour accéder à l’autonomie financière en fonction de vos revenus & moyens.

Ici, l’avantage est double : non seulement on énonce un problème précis, mais en plus on se démarque de la concurrence par deux éléments :

  • On apporte de la valeur au client, en lui expliquant comment choisir son coach
  • On explique notre méthodologie en se basant sur les problèmes réels ressenti par le prospect.

Un autre exemple ? En voici un :

Découvrez notre nouvelle batterie !

Cette batterie révolutionnaire augmente l’autonomie de votre téléphone de 30%. Dépêchez vous de commander !

Ici, même si la valeur est décrite précisément, dans la tête du prospect, ce qu’apporte cette nouvelle batterie n’est pas concret : à quoi ça correspond exactement, 30% ?

Voici une autre version :

Vous en avez marre que votre téléphone ne tienne pas la journée ?

Avec cette batterie révolutionnaire, votre téléphone tiendra toute la journée sans avoir à trimbaler votre chargeur au bureau ! Commandez-vite !

On parle du problème du prospect, et on joue ici avec un effet miroir : qui n’est jamais tombé à cours de batterie en pleine journée ?

Conclusion : appuyez là ou ça fait mal !

Parlez à votre prospect, et parlez lui de son problème. Faites lui ressentir la douleur. Jouez au médecin qui vous demande « ça fait mal si j’appuie là ? ».

De cette façon, vous pouvez ensuite introduire votre solution, parfaitement calibrée au problème qui empêche votre prospect de dormir.

Plus d'articles sur : , ,

Création de site internet

abo-blog