Publié le 03/07/2017 dans , , , , , , ,

Les 5 clés pour réussir votre mail de prospection B2B

Les 5 clés pour réussir votre mail de prospection B2B prospect street edward townen 300x200

 

Vous avez déniché quelques prospects intéressants sur LinkedIn et Viadeo, on vous a recommandé de contacter certaines personnes susceptibles d’être intéressées par votre offre, vous avez constitué une jolie liste de prospects à contacter. Seulement voilà. La communication sur internet, ça ne s’invente pas. Alors que votre prospect reçoit en moyenne entre 50 et 100 e-mails par jour, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour sortir du lot. Voici 5 petits conseils pour réussir votre mail de prospection commerciale B2B et éviter la poubelle.

  1. Faire très attention à l’objet : la phase de l’objet est critique car elle est éliminatoire ! Ne négligez donc pas ces quelques mots. Si vous vous faites recommander par quelqu’un, indiquez ici son nom « Contact de la part de M. Dupont ». Sinon, évitez les objets basiques du type « Proposition commerciale de ma PME». Poubelle garantie ! Certains mots augmentent le risque de vous voir reléguer en SPAM, évitez donc les mots comme « gratuit » ou les majuscules.
  2. Etre bref et clair : L’objectif de cet e-mail de prise de contact B2B est d’exposer votre offre et d’éveiller la curiosité du destinataire. Contentez-vous de 10-15 lignes max. Faites des phrases courtes et évitez le jargon de votre cœur de business. Faites preuve d’empathie : mettez-vous à la place de votre prospect. Il n’a pas votre niveau de connaissance sur votre sujet. Enfin, autorisez une lecture à 2 niveaux : mettez quelques mots essentiels en gras (pas tout, sinon on perd tout l’intérêt de la chose) qui permettront de scanner rapidement votre mail et d’en comprendre le sens en quelques secondes. Ceux qui veulent en savoir plus liront le reste de votre message.
  3. Personnaliser votre message : Si vous connaissez les nom, prénom ou titre de votre contact, utilisez ces infos pour lui envoyer un mail personnalisé. « Bonjour Mme. Dupont, je vous contacte aujourd’hui car je propose un service unique pour les Directeurs Administratifs et Financiers…» Votre prospect se sentira beaucoup plus concerné que s’il a l’impression de n’être qu’un contact parmi tant d’autres. Si vous connaissez le contexte de son entreprise à savoir sa taille, son secteur d’activité, les problématiques actuelles de son marché, etc. reformulez-le pour lui montrer que vous comprenez vraiment ses problèmes. Il en déduira que vous êtes plus à même de pouvoir les résoudre.
  4. Surveiller le taux de lecture de votre mail : Cliquer sur le bouton « Envoyer » ne signifie pas que vous êtes lu, loin de là. Afin d’arriver dans la boite de réception de votre prospect, veillez à lui envoyer un e-mail léger. Pour cela, 2 conseils : préférez un lien vers votre plaquette aux traditionnelles pièces jointes souvent lourdes qui risquent de faire passer votre email de prospection en SPAM et mettez en place un suivi de lecture pour savoir si votre proposition a bien été consultée. Une solution comme Tilkee permet de faire d’une pierre deux coups : vous chargez vos documents sur la plateforme et vous envoyez un lien unique vers celle-ci à votre prospect. Vous êtes alerté quand l’un de vos prospects la consulte en temps réel et vous pouvez organiser l’étape suivante : la relance commerciale.
  5. Avoir 1 objectif en tête : Terminez votre mail de prospection B2B avec un appel à l’action. Si vous n’avez pas mis de système de tracking de consultation en place comme expliqué sur le point 4, vous devez tout faire pour déclencher chez votre prospect une action : terminez donc votre e-mail par un lien vers votre proposition ou vers votre site internet, votre numéro de téléphone en gras, un lien vers une plateforme de prise de rendez-vous, etc. Que faire si vous ne recevez rien ? Des solutions vous permettent de programmer une alerte pour vous rappeler de relancer votre prospect. Pour les utilisateurs de Gmail, l’extension Boomerang ajoute un petit bouton en bas de votre mail pour programmer un rappel dans X jours.

Vous avez une bonne pratique à partager ? Un truc infaillible ? Partagez-le avec nous. Sinon, à votre messagerie !

Et si vous souhaitez être accompagné dans votre communication sur internet, vous pouvez testez gratuitement pendant une semaine la solution Neocamino. 

 

Plus d'articles sur : , , , , , , ,

Efficacité commerciale

abo-blog

  • Cedric Autexier

    Bonsoir, merci pour vos conseils. Je me demandais s’il fallait ou non indiquer ses tarifs en tant que Freelance dans la proposition ou bien laisser l’agence nous faire une proposition de rémunération…qu’en pensez-vous?