Publié le 24/01/2017 dans ,

Les meilleurs moyens de paiement en ligne pour votre TPE

Les meilleurs moyens de paiement en ligne pour votre TPE shutterstock 562247668 300x200

Pour tous les e-commerçants, l’étape du paiement est cruciale. Elle peut faire rater une vente une ligne ou au contraire donner un dernier coup de pouce pour finir de convaincre un acheteur. Celui-ci, lors de son processus d’achat va tout d’abord consulter vos pages produit, remplir son panier d’un ou plusieurs articles, choisir son mode de livraison. Mais rien n’est encore gagné car la première règle de l’e-commerce c’est que tout se joue au moment du paiement !

Pour mettre toutes les chances de votre côté et maximiser vos taux de transformation, il est important de bien choisir les moyens de paiement que vous allez proposer sur votre boutique en ligne : ni trop ni pas assez et, surtout, adapter à votre typologie de clients et aux produits que vous vendez. Pour vous aider à choisir la solution la plus pertinente pour votre activité, suivez le guide !

 

La carte bancaire, un indispensable

80% des acheteurs en ligne reconnaissent avoir recours au paiement par carte bancaire (source :Statista). La carte bleue est un incontournable des paiements physiques et en ligne, impossible de faire sans ! Tous les sites e-commerce se doivent donc de proposer ce moyen de paiement incontournable.

3 solutions pour proposer le paiement par carte bancaire sur votre site :

  1. Souscrire à un contrat de Vente à Distance (VAD) :

Les banques proposent souvent un taux de commission très compétitif (inférieur à 1%). Cependant cela s’accompagne généralement de frais de mise en service et d’abonnement qui peuvent être coûteux pour une TPE (jusqu’à 600€ par an).

 

  1. Avoir recours à un Prestataire de Paiement de Service (PSP) :

C’est une solution intermédiaire qui vient entre la banque et le marchand mais qui nécessite tout de même un contrat de VAD. Avec le PSP vous pourrez bénéficier de fonctionnalités en plus comme le 3D Secure qui vous permettront de vous protéger des paiements frauduleux. Point négatif ? Le coût peut être élevé car vous devrez vous acquitter à la fois des frais liés au contrat de VAD (mise en service et abonnement) mais également d’une commission sur les ventes due à votre prestataire PSP.

 

  1. Mettre en place une solution de paiement dernière génération :

En plein boom, ces solutions de paiement en ligne ne nécessitent pas de contrat de vente à distance et s’installent simplement sur tous les sites e-commerce. Vous stockez le produit de vos ventes sur un compte en banque dédié et vous choisissez quand reversez ce montant sur votre compte entreprise quand vous le souhaitez. Un bon moyen de gérer les retours et remboursements. Le plus souvent proposées sans frais de service ni abonnement, ces solutions prélèvent un pourcentage sur le montant des ventes, défini en avance. Ce taux est généralement plus élevé pour les TPE que les solutions bancaires ou les PSP (jusqu’à 2,5% + 0,25€ de commission pour les plus petits marchands).

 

Le Portefeuille électronique, simple et pratique

Le portefeuille électronique, ou e-wallet, concerne 42% des e-consommateurs (source : Statista). Il joue le rôle d’intermédiaire entre le client et votre site.

Le concept ? Le client réalise un premier achat pendant lequel il peut choisir d’ « enregistrer ses coordonnées bancaires ». Il va ainsi transmettre ses coordonnées bancaires une seule fois, et en toute sécurité bien sûr, sur votre site. Lors de ces prochains achats, il pourra effectuer le paiement en un clic comme sur Amazon ou Fnac par exemple en se connectant à son compte à l’aide de son email et son mot de passe.

Ces transactions sont simples, rapides et sécurisées et un vrai plus pour simplifier le processus d’achat. Pour vous, c’est une solution simple et rapide à mettre en place et qui ne nécessite pas de contrat VAD.

En revanche, les tarifs peuvent parfois être un peu élevés (1.9% à 3.4% +0,25€ par transaction) et les fonctionnalités limitées. Malgré tout, le portefeuille électronique reste une solution très pratique pour les sites e-commerce, bien perçue par les consommateurs et permettant de maximiser vos ventes (pas de lenteur, de paiement raté, de numéros de cartes à ressaisir…).

Le Paiement en 3 fois sans frais, un vrai plus pour vos ventes

Si vous vendez des produits chers comme par exemple des meubles, du matériel informatique ou des bijoux, proposer le paiement en plusieurs fois sans frais peut être un atout : cela vous permettra de convertir davantage puisque vous pourrez alors convaincre des consommateurs dans l’impossibilité de payer comptant.

Autre avantage, les solutions existantes protègent le marchand contre les risques d’impayés grâce à une garantie. En effet, les banques travaillent généralement avec des organismes (tels que Sofinco ou Cetelem) qui acceptent de prendre le risque à la place des commerçants.

A noter que certaines conditions doivent être respectées pour que les acheteurs puissent bénéficier du paiement en plusieurs fois sans frais : la carte bancaire utilisée doit être française et certains types de cartes ne sont pas acceptés comme les cartes de retrait, les cartes à autorisation systématique (Electron, Maestro, Cirrus) et les e-card. Le client doit également fournir quelques documents comme sa pièce d’identité ou ses coordonnées bancaires.

Il est possible de payer en plusieurs fois sans frais pour des montants allant de 100€ à 2000-3000€. Ce plafond peut changer en fonction des banques mais il peut parfois être renégocié selon votre activité.

En général, le paiement en plusieurs fois n’excède pas 3 ou 4 mensualités. Ainsi, pour un achat de 300 €, on demande à l’acheteur d’effectuer un paiement comptant par carte bancaire de 100 €. Le montant du crédit est alors de 200 € et il a le devoir de régler 2 mensualités de 100 € sur les deux mois qui suivent l’achat.

Le virement, idéal pour une clientèle professionnelle

Le virement bancaire est un transfert d’argent d’un compte bancaire à un autre, réalisé de façon électronique, soit par Internet, soit en effectuant la demande en se rendant à la banque. Si vous vendez à des professionnels, offrir cette solution est tout à fait adaptée étant donné que les entreprises n’ont pas nécessairement de carte bancaire.

C’est également un moyen de paiement qui peut être très utile pour vous ouvrir à la demande internationale, et encore plus si votre solution de paiement par carte bancaire n’accepte pas les cartes étrangères.

Par ailleurs, c’est également un mode de paiement que les seniors aiment utiliser car ils possèdent encore une certaine réticence à transmettre leurs coordonnées bancaires.

 

Le chèque, pas encore dépassé

C’est complètement dépassé, me direz-vous ? Et pourtant, le paiement par chèque représente encore 5% des paiements en ligne (source : Fevad). C’est un mode de paiement qui correspond parfaitement aux cyberacheteurs encore réticents à l’idée de communiquer leurs informations bancaires en ligne. L’inconvénient, cependant est qu’il implique un traitement manuel et qu’il rallonge les délais pour le traitement des commandes.

Conclusion

Il existe une multitude de moyens de paiement en ligne qui sont utilisés par différents types de clientèle. Bien entendu, proposer un maximum de moyens de paiement permet d’atteindre une cible plus large, en revanche cela nécessite une gestion plus importante des différents flux. Ainsi, selon votre activité et la cible que vous cherchez à atteindre choisissez minutieusement les différentes solutions de paiement que vous souhaitez proposer.

Alors quels moyens de paiement correspondent le mieux à votre activité ?

Crédit Photo : Shutterstock

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog