Publié le 17/08/2016 dans ,

Les 7 péchés capitaux du marketing automation

Les 7 péchés capitaux du marketing automation marketing automation

Méfiez-vous des trop belles promesses. Le marketing automation est plein de potentiel… mais ce n’est pas suffisant. À trop s’appuyer sur lui, vous pourriez bien finir dans les limbes de la prospection, à guetter en vain d’éventuels prospects qui ne se transformeront jamais en clients. Comme n’importe quel outil, il faut l’utiliser à bon escient, en tirer le meilleur et ne pas succomber à la tentation de le laisser tout gérer pour vous. Ce n’est là qu’un des défauts liés à ces programmes de marketing automatiques.

1. L’indifférence face à ses clients

Quand on monte une entreprise, et encore plus lorsqu’on débute, on a envie de s’adresser à tout le monde. Ses voisins, le cousin de sa bouchère, le retraité qui part en vacances… Tout le monde peut devenir un client. C’est certainement vrai. Mais ce qui l’est plus encore, c’est de savoir que l’on ne s’adresse pas de la même manière à tous ces interlocuteurs. Ils ne constituent pas qu’une masse informe et anonyme à laquelle vous allez envoyer un seul message. Vous devez leur montrer que vous vous intéressez à EUX, pas à quelqu’un d’autre. Pour y parvenir, vous devez connaître leurs envies, leurs besoins, leurs craintes… et y répondre. De manière personnelle. C’est ainsi seulement qu’ils vous reconnaîtront, vous, en tant qu’entrepreneur particulier également.

2. Le repli sur soi

Parler de soi, c’est facile. Vous adorez votre domaine, et vous avez bien raison de le montrer. Quoique… Êtes-vous certain que les personnes auxquelles vous vous adressez sont aussi passionnées que vous ? Peut-être ont-elles envie d’évoquer d’autres sujets, qui les touchent de plus près. Il se peut même que ces derniers aient un rapport avec votre activité… Si vous connaissez les besoins des individus de votre base de données, vous saurez aussi leur présenter les messages qui les intéresseront. Ce ne sera peut-être pas au même moment pour chacun d’entre eux. Il faut être tourné vers les autres, pour dire la bonne chose, à la bonne personne, au bon moment.

3. L’immobilisme

Ne vous contentez pas d’un seul vecteur de communication, d’une seule manière de procéder. Soyez toujours en progression, testez de nouvelles méthodes, sereinement. Ne vous précipitez pas, au risque de ne pas apercevoir les bénéfices d’une action. Mais ne vous endormez pas non plus sur vos lauriers. Certaines techniques seront plus efficaces que d’autres. Leur popularité dépendra des époques de l’année comme de leur destinataire. En marketing, il ne faut jamais se reposer sur ses acquis. Profitez des outils de mesure du marketing automation pour améliorer ce qui peut l’être et pour arrêter ce qui ne fonctionne pas.

4. Le manque de suivi

Petit rappel : à quoi sert le marketing automation ? En premier lieu, son but est de générer des prospects qualifiés. C’est-à-dire des personnes qui pourraient, éventuellement, devenir des clients. Cependant, cette transformation n’adviendra pas si vous vous contentez d’attendre tranquillement. Ou, du moins, le taux de mutation sera très, très restreint et vous n’êtes pas prêt de voir pousser des ailes à votre chiffre d’affaires. La partie commerciale reste importante et dépend de vous. Une belle base de données, même bien entretenue, ne vous sera d’aucune utilité si vous ne la transformez pas en outil de vente. Pensez à cette étape dès le départ et passez à l’action au bon moment.

5. Le manque d’explications

Vous, vous savez sans doute ce que vous voulez faire et pourquoi (je l’espère du moins pour vous). Mais seriez-vous capable de l’expliquer à un tiers ? Prenez le temps de mettre par écrit votre positionnement et les actions que vous menez, avec leur but. Ces notes doivent vous permettre, le cas échéant, de déléguer la gestion de vos solutions de marketing automation. Cette étape vous permettra aussi de clarifier vos objectifs et le chemin à suivre pour y arriver… et donc de mieux tirer profit de vos outils.

6. L’excès

Les grands groupes internationaux utilisent des moyens disproportionnés pour atteindre leurs cibles. Vous n’avez peut-être pas les mêmes atouts qu’eux dans votre manche. Vous en avez d’autres ! N’essayez pas d’agir de la même manière que ces multinationales. Ce n’est d’ailleurs pas ce que vos clients attendent de vous. Il n’est pas utile de s’appuyer sur tous les leviers du marketing automation, au risque d’en faire trop. Fixez-vous un but, et voyez quelles techniques peuvent vous permettre de l’atteindre. Il sera toujours temps d’évoluer ensuite.

7. La solitude

Non, vous n’êtes pas seul. Regardez autour de vous, regardez autour de nous. Il existe de nombreux partenaires potentiels qui peuvent vous accompagner sur le chemin de votre réussite. Demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse mais la preuve que l’on sait bien s’entourer. Faites appel à des prestataires pour tout ce que vous ne pouvez pas maîtriser et concentrez-vous sur vos atouts. C’est ainsi que vous progresserez. N’hésitez pas à tester la méthode Néocamino pour trouver des clients, c’est déjà un bon moyen de découvrir ce que d’autres personnes peuvent vous apporter.

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog