Publié le 27/11/2014 dans

Thé ou café ? Les meilleurs amis de l’entrepreneur ?

Au petit déjeuner, après le repas ou à la moindre baisse de régime, nous usons facilement du thé ou du café pour nous stimuler. C’est également un bon moyen d’assurer un apport en eau suffisant tout au long de la journée, indispensable dans les atmosphères trop sèches, surchauffées ou climatisées de nos bureaux.

Alors thé ou café, je vous propose de découvrir quels sont les avantages et les inconvénients de l’usage de ces 2 boissons.

“On boit le thé pour oublier le bruit du monde.”

Point +

Le thé possède de nombreuses vertus dont la principale est de lutter contre l’oxydation du corps grâce à ses polyphénols également anti-inflammatoires et anti-cancéreux. C’est la boisson idéale pour préserver les artères et les cerveaux les plus sollicités. Il contient comme le café de la caféine qui le rend stimulant et donc un véritable allié de la performance.

Point -

À noter cependant que la caféine du thé est relâchée beaucoup plus lentement dans le corps que le café. Il diminue l’absorption du fer lors de la digestion, il est donc recommander de le boire entre les repas.

Choisissez du thé vert, moins caféiné que le thé noir ou bien laisser infuser plus longtemps votre sachet. Vous pouvez essayer le rooibos appelé à tort « thé rouge » dont les feuilles séchées sont issues d’un arbre proche de l’acacia, garanti sans caféine mais tout aussi savoureux et anti-oxydant que le thé !

“Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas.”

Point +

Le café est une boisson énergisante grâce à sa caféine qui se fixe sur les récepteurs du cerveau accroissant ainsi l’éveil et la vigilance en stimulant le circuit de l’adrénaline. Il possède moins de vertu que le thé néanmoins il semblerait prévenir le diabète de type 2 et la maladie d’Alzheimer.

Point -

Un excès de caféine peut conduire à une augmentation du rythme cardiaque, de la tension artérielle. Cette stimulation continue du corps « sans cesse en état d’alerte » risque de générer à une fatigue chronique. La dépendance au café est réelle aussi cette boisson est à consommer avec parcimonie. Comme le thé, il peut empêcher jusqu’à 90% l’absorption du fer lors de la digestion !

Choisissez du café arabica qui contient deux fois moins de caféine que le robusta. Misez sur le petit noir au comptoir car le passage à très haute pression de l’eau dans la mouture libère moins de caféine que le café filtre. Si vous souhaitez ralentir votre consommation mais que les arômes du café vous manquent, initiez-vous à la chicorée excellente pour la flore intestinale.

Et vous, à quoi carburez-vous ?

Si vous avez des bonnes adresses de fournisseurs ou des conseils intéressants, vous pouvez les indiquer en commentaires. En tout cas, suivez nos conseils et buvez tout au long de la journée !

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog