Publié le 06/12/2017 dans

Passez de l’autre côté du miroir avec le marketing expérientiel

Passez de l’autre côté du miroir avec le marketing expérientiel shutterstock 102732383 300x277

Le marketing expérientiel n’est pas tout à fait une nouvelle expérience. Ce type de marketing est testé (et approuvé) depuis les années 2000. Néanmoins, aujourd’hui encore, on parle de « marketing du futur » quand il est évoqué. Pourquoi ? Comment ? Découvrez ce qui se cache de l’autre côté du marketing…

Avalez notre produit et vivez une expérience unique

Le principe du marketing expérientiel, comme son nom l’indique, c’est de faire vivre une expérience à vos clients. De leur dire « mangez moi… pour tenter quelque chose de différent ».

On n’est pas très loin du branding, ou du story telling, avec ce genre de procédés. Sauf qu’il s’agit d’aller encore plus loin que de créer une communauté autour d’un état d’esprit. Cette technique vise plus l’immersion dans quelque chose de nouveau, en utilisant tous les sens à sa portée.

  • l’auditif : avec l’utilisation de bandes-son particulièrement adaptée, comme on peut le voir en boutiques chez Nature et Découvertes ou en fond musical sur certains sites.
  • l’olfactif : vous avez certainement déjà été alléché par l’odeur des croissants ou du pain frais en passant devant une boulangerie au petit matin. Vous n’êtes pas le seul !
  • Le visuel : qui passe par le packaging ou le web design, pour laisser une impression durable.
  • Le gustatif : qui est surtout initié à l’occasion de séances de dégustation.
  • Le tactile : qui joue essentiellement sur le plaisir à toucher certaines matières.

La concordance de plusieurs sensations s’appuie sur le marketing sensoriel, mais l’idée principale de l’expérimentiel c’est de transporter le client en dehors de son univers quotidien. Une pratique qui ne s’appuie pas uniquement sur des sensations physiques, et qui peut donc être appliquée également dans le B2B ou dans le marketing digital.

Un tunnel de vente qui emporte le client ailleurs

Si les sensations sont relativement faciles à mettre en œuvre dans une boutique, le marketing expérimentiel « virtuel » demande un petit peu plus de réflexion.

Il existe déjà des outils qui permettent de recréer l’impact des sens, avec la 3D ou la réalité virtuelle pour la vue, grâce à du son en 3D ou « binaural », grâce à des simulations électriques et thermiques qui reproduisent certaines saveurs ou encore via l’Ophone, qui permet d’envoyer et de recevoir des odeurs par SMS.

Certains de ces procédés semblent encore futuristes. Il convient de s’y intéresser pour ne pas être en retard sur leur propagation mais leur utilisation reste anecdotique. Pour faire vivre une expérience unique, les conseils actuels s’appuient surtout sur :

  • l’interactivité, via des contenus ludiques et des vidéos (la gamification du marketing reste très efficace) ;
  • la personnalisation. Si chaque parcours sur un site est unique et adapté à la personne, la connivence sera d’autant plus forte.

Les 5 points clés du marketing expérimentiel

Hier, pour vendre un produit, vous vantiez ses qualités. De nos jours, ce n’est plus suffisant. Aujourd’hui, vous devez leur proposer une expérience. Pour y arriver, vous jouerez sur :

  • l’effet de surprise ;
  • l’aspect extraordinaire ;
  • la stimulation plurisensorielle ;
  • le lien créé avec le consommateur ;
  • la communication de la marque.

La communication sur les réseaux sociaux est partie prenante de cet esprit même si des

Vous parviendrez ainsi à laisser votre empreinte dans l’esprit de vos prospects, qui ne vous identifieront plus parce que vos chaussures ont des semelles robustes, mais parce que grâce à elles ils pourront rêver de voyages plus longs !

Crédit Photo : Shutterstock

Plus d'articles sur :

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog