Publié le 06/09/2013 dans

[Test] 3 outils pour faire une facture en ligne

Notre système actuel de facturation chez Neocamino a atteint ses limites. Je suis parti en quête d’une bonne solution gérer et faire nos factures en ligne. Nous cherchons une solution ergonomique pour ne pas perdre de temps, avec paiement en ligne intégré pour mieux gérer les encaissements et qui saura évoluer avec nous dans le futur.

[Test] 3 outils pour faire une facture en ligne 7338751868 1aafb5116d

Les PME que j’ai la chance de rencontrer ne connaissent pas assez les bénéfices de ces outils pour faire une facture en ligne. Je vous invite à les tester, c’est gratuit. Vous y gagnerez en temps et en énergie ! Chez Neocamino nous utilisons pour le moment un outil développer par nous même et basé sur Google Docs. C’est du bon bricolage.

Mon premier constat est qu’il en existe beaucoup des solutions. J’ai fait un premier tri rapide en me tournant vers des outils de facturation en ligne qui me sont souvent recommandés ou sont cités en ligne. 3 noms sont revenus : Zoho Invoice, Freshbooks et Sellsy.

Facilité pour faire une facture en ligne

Les 3 outils permettent de faire des factures et des devis et même de gérer des factures récurrentes. Leurs fonctionnalités de bases sont très similaires. Elles intègrent par exemple un tableau de pilotage permettant de savoir ou vous en êtes de votre facturation et de vos encaissements. C’est peut être même la fonctionnalité la plus importante de ces outils, elle permet de savoir si sa trésorerie est saine, une information qui manque souvent aux dirigeants de PME.

Sellsy, le frenchie de ma sélection, est le plus complet en terme de fonctionnalités. En plus de la facturation en ligne, il intègre un CRM, la gestion des stocks et des achats. Zoho propose aussi un CRM, mais nécessite de s’abonner à un second produit. Cette intégration peut être un élément déterminant pour certaines entreprises. Je recherche juste la facturation en ligne et j’ai trouvé que toutes ces fonctionnalités surchargeaient l’interface et gênait ma qualité d’utilisation.

Freshbooks et Zoho Invoice sont les meilleurs en terme d’ergonomie. La création d’une facture se fait de manière plus fluide. A partir d’une seule et même page vous pouvez faire votre facture, ajouter un client et ses informations de facturation, ajouter un produit à facturer (ou en sélectionner un déjà existant) et envoyer la facture.

Zoho est traduit en français à 100%. L’interface de Freshbooks par contre est en anglais, seul les devis et facture sont en français. C’est le principal point négatif de cet outil qui, par ailleurs, a été pour moi le plus agréable à utiliser.

Paiement en ligne sur facture

Les 3 outils proposent une intégration avec des outils de paiement afin de proposer aux clients de payer leur facture en ligne. L’avantage du paiement en ligne est que l’encaissement peut se faire rapidement et que le rapprochement avec la facture est fait automatiquement par l’outil de facturation. On gagne encore du temps !

Sur le paiement, Zoho et Freshbooks ont de l’avance sur Sellsy. Sellsy intègre une seule solution de paiement que je ne connaissais pas avant. Ils ne proposent pas encore Paypal. Cela s’explique sans doute par le fait que Sellsy est le petit nouveau parmi ces outils. Ils sont très dynamiques et proposent régulièrement de nouvelles choses. Le paiement est probablement sur leur liste.

Evolution dans le temps

Difficile de prédire ce dont nous aurons besoin dans le futur. Avec l’augmentation du nombre de facture que nous avons à gérer, nous savons que nous passerons à un moment à un paiement en ligne qui se fait avant la facturation. Il nous faudra alors un outil de facturation que l’on puisse intégrer au paiement à travers des développements informatiques. Ces considérations n’intéressent peut être pas beaucoup de PME, mais sachez en tout cas que c’est possible !

Les 3 outils proposent des API permettant de personnaliser plus fortement leur intégration avec nos processus. C’est un excellent point. Je n’ai pas pu tester la qualité de ces APIs.

Freshboooks et Sellsy proposent même des intégrations avec d’autres produits clé en main. Sellsy permet par exemple de récupérer automatiquement toutes ses factures sur sa dropbox ou encore de synchroniser ses contacts avec des outils d’email marketing. Freshbooks a la chance d’avoir une position dominante sur le marché qui lui permet d’être intégré par de nombreuses autres solutions SAAS grâce à des outils d’automatisation du web comme Zapier. On peut espérer que Sellsy aura aussi bientôt cette chance.

C’est étonnant que Zoho Invoice n’est pas de connexion et pour moi le grand soucis de cet outil. Pour évoluer avec votre entreprise, c’est rassurant de savoir que vous allez pouvoir facilement échanger les données de vos applications SAAS entre elles et ainsi automatiser vos processus.

Mon choix

Zoho est sans doute l’outil le plus adapté à une PME française pour faire ses factures en ligne à condition que ses besoins ne soient pas amenés à évoluer. Le tarif est de $15 ou $30/mois en fonction du nombre de clients.

Sellsy est une solution très complète qui peut correspondre à une petite entreprise qui veut un seul outil pour tout gérer. C’est de plus un outil très prometteur dont j’entends de plus en plus de bien. Pour 30€/mois Sellsy peut vraiment améliorer la gestion de votre entreprise. Ils proposent une offre pour auto-entrepreneurs à 12€mois. Sellsy peut améliorer la qualité de son expérience utilisateur, mais testez par vous même pour vous en faire une idée.

Freshbooks est très probablement l’outil que nous allons choisir. Il répond exactement à nos besoins d’aujourd’hui et c’est celui que je préfère en terme d’ergonomie. Il nous fera gagner le plus de temps cette année en limitant nos besoin de développement tout en permettant à nos clients de choisir leur offre et régler en ligne (grâce notamment à une intégration avec notre outil de formulaire que permet Zapier). Le seul hic est que l’interface ne soit pas traduite en français. Le tarif est de $15 ou $30/mois en fonction du nombre de clients.

Pour choisir l’outil qui vous convient, je vous invite à tester ces outils et d’autres par vous même. Prenez ce temps, vous le rentabiliserez largement en faisant le bon choix.

Quel outil avez-vous choisi ?

Photo Credit : Nathan Winter

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog

  • Cédric Guérin

    Ces outils sont intéressants car ils permettent d’automatiser certains processus. Néanmoins parfois (pour un autoentrepreneur par exemple) un modèle de facture sur Excel peut tout à fait faire l’affaire et même largement suffire.

    Tout est question de dimension à mon sens et de fréquence de facturation.

    Voici par exemple un modèle que j’ai créé (l’article reprend par ailleurs tous les recommandations légales) : http://apprendre-excel.fr/modele-de-facture-excel-a-telecharger-gratuitement/

    • neocamino

      Merci Cédric. C’est en effet à chacun de trouver la solution qui lui va bien. Il faut bien prendre en compte le temps et les coûts de la création de la facture à l’établissement de la comptabilité.

  • http://www.manutention-raisonnee.com/ Alexandre Belloni

    J’utilise Adobe SendNow pour envoyer en PDF mes factures et surtout avoir l’avis de réception par le destinataire.
    Cela me facilite les relances sur la base réelle de réception !

    Merci pour cet article d’outils à consulter.

  • P. Gauthier

    J’utilise NetWips pour mes devis & factures en ligne, on peut aller un peu plus loin dans le process, mais je n’ai pas encore regardé.

  • LM

    J’ai testé la plateforme Sellsy sur les fonctionnalités CRM, j’ai été extrêmement déçue (la plateforme n’est pas au point et comporte de nombreux bugs), mais surtout le service commercial n’est surtout pas là pour être commercial, ni efficace.
    Après avoir réglé 500e pour un abonnement de 6 mois que nous ne souhaitons pas utiliser, compte tenu du 1er mois cata que nous avons vécu, les responsables refusent de procéder au remboursement et ont aucun problème à nous faire payer une solution défaillante… A éviter pour toute PME et freelances qui souhaiteraient gagner du temps en intégrant une solution technologique qui n’est pas au niveau des promesses faites…