Publié le 29/07/2017 dans , , ,

Toutes les aides pour les auto-entrepreneurs

Toutes les aides pour les auto entrepreneurs jarin bontrager 174756 300x200

Faire le grand saut dans l’entrepreneuriat fait parfois peur, de par toutes les inconnues que ce choix représente… Le statut d’auto-entrepreneur est alors la meilleure option pour tester son activité à moindre frais. La micro-entreprise est une forme d’entreprise simplifiée mais cela n’empêche pas d’avoir besoin d’aides ! Voici un petit recap des aides auxquelles vous pouvez prétendre au moment de la création ou en cours d’activité.

L’ACCRE : une diminution de charges pour les demandeurs d’emploi

L’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprises pour les intimes) concerne les demandeurs d’emploi créant leur première activité ou reprenant une entreprise. Son fonctionnement ? Une exonération partielle des cotisations des micro-entrepreneurs pendant les trois premières années d’activité. Toutes les conditions ici. Attention, la demande doit se faire à la création de l’activité !

 

Pôle Emploi : maintien des allocations chômage

Si vous êtes demandeur d’emploi avant de devenir auto-entrepreneur, vous pouvez demander à continuer à percevoir vos allocations chômage. Le montant de votre allocation sera revu à la baisse en fonction de votre chiffre d’affaires. Attention, vos revenus d’auto-entrepreneur ne doivent pas dépasser 70% du salaire sur lequel vos droits sont calculés.

 

L’ARCE : vos droits au chômage versés d’un coup

Il est courant d’avoir besoin d’une certaine somme d’argent au moment de la création de son statut d’auto-entrepreneur. Si vous êtes demandeur d’emploi lors de vos démarches, vous pouvez demander de recevoir vos droits au chômage d’un coup, plutôt que de continuer à les percevoir mensuellement.

Son fonctionnement ? Vous devez bénéficier de l’ACCRE et faire cette seconde demande. Vous recevrez alors 45% de vos droits à l’ARE restant.

Un article plus complet sur le blog d’ILoveTax Toutes les aides pour les auto entrepreneurs icon smile

 

NACRE : un prêt à taux zéro

Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise pour les plus avertis) est un dispositif dédié aux demandeurs d’emplois indemnisés ou non, demandeurs d’emplois de 50 ans et plus et aux bénéficiaires des minimas sociaux. Il permet aux auto-entrepreneurs en phase de création d’être accompagnés et/ou de bénéficier d’un prêt à taux 0 de 1000 à 8 000 euros, remboursable sur 5 ans maximum. Une aide idéale si vous avez besoin d’acheter du matériel pour commencer votre activité !

 

Outre-Mer : exonération de charges sociales

Toutes les micro-entreprises créées en Outre-Mer et relevant des professions artisanales et commerciales bénéficient d’une exonération de charges sociales pendant 24 mois. Chanceux ! Il ne vous reste plus qu’à payer les cotisations de retraite complémentaire et de contribution à la formation professionnelle. Pour les professions libérales, l’exonération est partielle. Pour connaître tous les taux et les conditions, rendez-vous ici.

 

POUR TOUS : pas de CFE la première année !

Tous les micro-entrepreneurs sont exonérés de CFE la première année de leur activité. La Cotisation Foncière des Entreprises correspond à la Taxe Foncière payée par les particuliers. Son montant varie donc en fonction du lieu de domiciliation de votre micro-entreprise. Plus d’informations sur l’article d’ILoveTax dédié.

 

Subvention pour les auto-entrepreneurs reconnus travailleur handicapé

Les travailleurs handicapés inscrits à Pôle Emploi peuvent bénéficier d’une aide délivrée par l’Agefiph. Elle se résume en trois points clefs : l’accompagnement à la création de l’entreprise, des garanties médicales et professionnelles ainsi qu’une aide financière de 5000€ en cas d’un apport en fonds propres de 5000€.

Tous les détails de l’aide ici.

 

FGIF : un accès au prêt bancaire facilité pour les femmes

Le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes facilite l’accès au prêt bancaire des femmes entrepreneures (peu importe le statut et l’activité). Cette aide prend la forme d’un prêt à taux zéro ou une garantie d’emprunt bancaire. Pour l’obtenir, vous devez contacter le Fond Territorial France Active le plus proche de chez vous.

 

Adie : un microcrédit pour ceux qui ne peuvent pas emprunter

L’Adie est une association qui aide les micro-entrepreneurs n’ayant pas les garanties nécessaires pour souscrire à un prêt bancaire en finançant leur projet ou en les accompagnant. L’aide prend plusieurs formes : microcrédit jusqu’à 10 000€, prêt d’honneur jusqu’à 4000€ et/ou un accompagnement pour accéder aux aides locales existantes. Pour se rapprocher de l’Adie, c’est par ici.

 

Vous êtes éligibles à l’une de ces aides ? Félicitations ! Le seul conseil que je peux vous donner maintenant est de vous armer de patience et de rigueur pour respecter tous les critères exigés par l’organisme.

Mes petits conseils pour demander une aide :

  • Réunir toutes les pièces
  • Ne pas hésiter à appeler l’organisme responsable si besoin
  • Garder une copie de tous les documents que vous envoyez
  • Noter les dates d’envoi
  • Faire du yoga ou de la méditation
  • Ne renoncez pas

Des questions supplémentaires, toute la team ILoveTax est disponible pour répondre à toutes vos questions sur notre groupe Facebook d’entraide ou par mail hello@ilovetax.fr

Crédit photo : Jarin Bontrager

Plus d'articles sur : , , ,

Documents Juridiques

abo-blog