Temps de lecture : 4 minutes

La tréso c’est le nerf de la guerre pour toute entreprise qui souhaite assurer sa pérennité. Et alors que l’économie tourne au ralenti depuis bientôt un an, de nombreux chefs d’entreprises sont confrontés à l’incertitude économique et se questionnent.

Chez Neocamino, nous avons la chance d’accompagner des centaines de dirigeants et avons été aux premières loges de leurs questionnements : Quelles dépenses sont nécessaires afin de garantir la survie de mon activité ?, Comment limiter les dégâts ?, Dois-je maintenir mon activité ? Quelles conséquences sur mon CA si j’arrête ?, Dois-je revoir votre modèle économique pour anticiper l’avenir ?, etc. Autant de questions auxquelles il n’est pas toujours simple de répondre.

Voici 3 conseils pour prendre les bonnes décisions à court-terme et gérer votre trésorerie plus sereinement en période de crise.

 

1. Evaluez l’impact de la crise

Les ramifications de la crise économique actuelle sont encore incertaines. Pour la plupart des TPE, PME mais aussi certaines grandes entreprises, la conséquence première est la baisse de revenus.

Les petits commerces, par exemple, doivent redoubler de créativité pour continuer à vendre leurs produits.

Quel que soit le statut de votre entreprise, il vous faut analyser la situation avec pragmatisme :

  • Combien de temps cette crise va-t-elle durer ?
    À vrai dire, personne ne le sait vraiment. C’est pourquoi vous devez avant tout ajuster votre stratégie aux bouleversements potentiels en scénarisant différents futurs.
  • Quel est l’impact sur votre chiffre d’affaires ?
    Et comment minimiser celui-ci en faisant les bons choix ou en adoptant une stratégie de vente différente – grâce à la digitalisation par exemple – pour perdurer.
  • Combien de trésorerie allez-vous perdre ?
    Ce questionnement n’est pas des plus agréables, mais il est essentiel pour mieux comprendre votre situation. Une nouvelle fois, envisagez plusieurs avenirs possibles, du plus optimiste au plus risqué.
  • À quelles aides pouvez-vous avoir droit ?
    Le gouvernement prévoit en effet des aides financières pour les petites et moyennes entreprises afin d’aider ces dernières à changer de modèle, à se digitaliser ou à se diversifier.

Bonne nouvelle : les TPE/PME peuvent même bénéficier d’une aide à la transition digitale.

Dans tous les cas, conservez une posture d’observation et d’anticipation afin de continuer à jauger et analyser la situation.

 

2. Assainissez vos charges

Evaluez vos charges

Commencez par revoir vos charges une à une et à évaluer leur coût et leur importance.

Nous avons par exemple identifié quelques abonnements que nous n’utilisions presque pas, réduit les frais sur les périodes de crise lorsque la prestation n’était plus adaptée…

C’est l’occasion de reprendre les investissements faits ces derniers mois et mesurer leur retour sur investissement. Votre publicité vous rapporte-t-elle des clients ? Votre site convertit-il ?

Aussi, ne conservez que les charges indispensables à la survie de votre entreprise et privilégiez des actions qui vous apportent des résultats.

Négociez vos prestations

Qui ne tente rien, n’a rien, comme le dit si bien l’adage.

Aussi, vous ne perdrez rien à négocier vos contrats en cours avec vos prestataires (électricité, fournitures, marketing) pour obtenir un prix plus en accord avec votre réalité économique.

Nous avons pris la liste de nos fournisseurs en commençant par les plus gros. Les résultats sont surprenants : nous avons changé de formule d’abonnement chez plusieurs pour avoir la formule la plus adaptée (parfois en nous engageant sur une durée plus longue), obtenu des réductions temporaires chez d’autres.

Nous n’avons pas changé de prestataires, nous avons préféré garder de la stabilité dans une période déjà très instable. Cependant ce peut être le moment de le faire pour certains.

 

3. Musclez vos investissements clés

La crise sera temporaire et nous en sortirons tous. Quelle sera votre capacité à ressortir fortement de la crise quand ça repartira ?

Certains investisseurs et boursicoteurs voient une crise comme une opportunité. C’est très froid… Sans aller jusque-là, la crise vous invite, vous, créateurs et dirigeants, à repenser votre stratégie globale pour innover et prendre des risques, là où certains préféreront se cantonner à leur modèle initial ou à un repli.

Miser sur des investissements comme la digitalisation de votre entreprise va vous permettre de ressortir plus fort de la crise. De prendre des places dans Google par exemple.