Temps de lecture : 7 minutes

Le 16 mars dernier, le président de la République annonçait une mesure sans précédent : le confinement de la population face à l’épidémie de coronavirus.
Contraintes de stopper ou de réduire très fortement leurs activités, les entreprises françaises ont été fortement impactées par cette crise.

Mais nos clients Neocamino ont rivalisé d’ingéniosité et de motivation pour poursuivre leur activité même pendant la crise… Je vous propose aujourd’hui de découvrir les portraits de certains d’entre eux.

Dyvia : la solution coupe-file nouvelle génération

dyvia-coupe-file

Dyvia sort tout droit de l’imagination de deux jeunes entrepreneuses Jade Pardhan-Nowacki et Bérangère Ginoux. Amies de longue date, Jade et Bérengère ont voulu s’associer pour développer l’application coupe-file Dyvia, une solution disponible sur smartphone dédiée au secteur de l’habillement.

L’application propose aux clients un accès plus rapide et fluide en cabine d’essayage et en caisse grâce à la génération d’un ticket digital.

Grace à cette nouvelle offre, Dyvia offre une expérience d’achat premium et permet aux magasins de réduire leurs pertes de chiffre d’affaires dues aux temps d’attente et à la gestion des flux. C’est une véritable réponse à la problématique des paniers abandonnés (un fléau autant en boutique que dans l’e-commerce).

Alors que les deux entrepreneuses s’apprêtaient à lancer leur application, la crise obligeait les magasins à fermer leurs portes. Mais nous connaissons l’envie et la motivation d’entrepreneurs qui montent leur boîte.

Elles ont décidé de se rendre utiles et surmonter cette période en apportant leur solution à la crise. Un objectif : aider les commerçants lyonnais dans leur reprise d’activité.

Pour cela, elles ont proposé d’adapter leur application pour tous les commerçants qui souhaitaient mettre en place une file d’attente extérieure et générer des tickets virtuels. C’était également une façon d’apporter plus de sérénité et de confort aux collaborateurs et aux clients après cette période anxiogène.

Si cette action n’a pu se concrétiser car trop coûteuse à mettre en œuvre pour une période incertaine, cela leur a permis d’établir leurs premiers contacts avec le géant des centres commerciaux Unibail, la Métropole de Lyon et de potentiels investisseurs.

Aujourd’hui, Jade et Bérangère restent plus que jamais motivées pour sortir leur application et développer leurs partenariats avec les commerces locaux.

“Nous avons décroché de précieux contacts pour la suite ! Nous continuons de travailler dur pour solidifier nos bases” 

Jade Pardhan-Nowacki

présidente de Dyvia

STG Leadership : s’adapter au distanciel

dyvia-coupe-file

Fondatrice de STG Leadership, cabinet de conseil en stratégie d’entreprise spécialisé dans le Management et le Leadership, Sylvie Guérin accompagne les dirigeants dans la réflexion et la mise en œuvre de solutions opérationnelles et dynamiques pour développer la performance des équipes, les activités et la satisfaction client dans le respect et le bien-être des collaborateurs.

Alors que Sylvie Guérin avait passé le cap des 110 000 € de chiffre d’affaires en 2019, la crise de covid-19 a stoppé net son activité, la privant de 40 % de son chiffre en quelques mois.

Pour elle qui était habituée à intervenir physiquement auprès de ses clients, le coronavirus a été un élément déclencheur de sa transformation digitale. Jusqu’alors assez frileuse vis-à-vis du distanciel, Sylvie a su se réinventer pour faire face à la crise et éviter de mettre la clé sous la porte.

En plus d’engager un travail avec Neocamino sur sa stratégie web marketing (refonte de site web, plan d’action), Sylvie s’est convertie à la visioconférence via Teams pour garder le lien avec ses clients au moment où tout est en stand-by.

Aujourd’hui à fond dans sa stratégie digitale, elle ne lâche plus LinkedIn et réfléchit sérieusement à son calendrier éditorial pour attirer de nouveaux prospects. Elle essaie de s’imposer une discipline, une routine pour tenir ses objectifs digitaux.

Vous avez également pu la retrouver le 8 juillet dernier pour un webinar Foliweb : Dans la peau d’une TPE.

“La digitalisation a été une question de survie pour moi. Mais c’est aussi un tournant pour entrer dans le réseau des PME.” 

Sylvie Guérin

fondatrice de STG Leadership

Kox 3D : imprimer des masques 3D pour les soignants

dyvia-coupe-file

Fondateur de KOX 3D, Kokolo Mouyabi-Moukoko s’est spécialisé dans l’impression 3D, la modélisation et la numérisation dans la région de Bordeaux depuis 2015.

Contrairement à de nombreux entrepreneurs qui ont eu du temps à consacrer à leur stratégie digitale pendant la crise, Kokolo était sur le front pour les soignants.

Alors qu’il avait pris l’initiative de contribuer à l’effort collectif en imprimant et fournissant gratuitement des visières de protection aux soignants de sa région, il a très vite été débordé par les commandes. Très vite, il est submergé par les commandes de masques imprimés en 3D faites par les médecins locaux.

Pour lui, aucun doute, la visibilité des entreprises passe par internet. Et s’il aimerait pouvoir consacrer plus de temps à son marketing digital, cette crise lui a fait prendre conscience qu’il est très difficile de gérer seul la production, la logistique et la communication.

Grâce à de potentiels investisseurs, Kokolo devrait voir son entreprise s’agrandir prochainement avec l’arrivée de nouvelles recrues et l’emménagement dans de nouveaux locaux.

Découvrez son portrait complet dans nos portraits d’entrepreneurs.

 

“Le mois de mars 2020 aurait dû être incroyable mais le coronavirus a mis en pause de nombreux projets. J’ai décidé de me rendre utile et de mettre mes compétences au service des soignants.”

Kokolo Mouyabi-Moukoko

fondateur de KOX3D