Temps de lecture : 6 minutes

 Beaucoup d’entrepreneurs s’en rendent compte : la constitution d’un business plan est souvent une étape indispensable pour concrétiser leurs idées. Description du projet, de la clientèle ciblée, de l’offre, du budget nécessaire, des possibilités de développement : un business plan met en place les fondations de votre entreprise. Il propose une vision claire et solide à vos partenaires… mais aussi à vous-même. Découvrez ici pourquoi il est votre meilleur allié à court comme à long terme !

 

L’essentiel de votre projet en un document

Un business plan, ou « plan d’affaires » en français, est un document écrit de 20 à 50 pages qui fixe la stratégie commerciale et financière de votre entreprise. Incontournable pour son lancement, il peut aussi être utilisé lors de l’ajout de nouveaux produits ou services.

Associés, employés, partenaires, investisseurs… Nombreux peuvent en être les lecteurs. L’objectif est simple : présenter vos atouts et prouver la maturité de votre projet. Vous y démontrez la viabilité de votre projet et la qualité de votre stratégie (plan d’action, budget, investissements, etc.). Rédigé de manière soignée et stratégique, il peut vous servir, entre autres, à décrocher des emprunts auprès de votre banquier.

En clair, il vous permet de :

  • Outiller : tel un fil rouge, il rappelle vos objectifs et votre plan d’action tout au long de votre parcours. Vous pouvez ainsi comparer vos réalisations aux prévisions initiales et vous évaluer en permanence. Un outil de travail utile pour vous et votre équipe !
  • Estimer : il permet d’évaluer votre viabilité, votre rentabilité voire votre futur chiffre d’affaires, selon vos ressources matérielles et financières.
  • Convaincre : quel qu’en soit le montant, les éventuels partenaires et banquiers doivent vous faire confiance avant de vous allouer une somme. Persuadez-les grâce à un dossier en béton : budget rodé, opportunités commerciales correctement exploitées, personnel qualifié, etc.

Un business plan de qualité vous aide également à définir la forme juridique adéquate pour votre entreprise. Si vous n’êtes pas sûr ou que vous souhaitez être accompagné pour les formalités de création de votre entreprise, des experts formalistes peuvent vous aiguiller.

 

Que contient-il exactement ?

Le business plan commence par un résumé qui présente votre projet d’entreprise. Son importance est cruciale : il doit être particulièrement attractif pour inviter la personne à poursuivre sa lecture.
Ensuite, demandez-vous : en quoi votre projet est-il unique ? Une analyse minutieuse du marché guidera votre stratégie (avantages concurrentiels, public cible, positionnement, etc.. N’hésitez pas à proposer des solutions innovantes face aux besoins que vous identifiez. Dans le jargon, on dit que vous créez votre « business model ».i

Présentez aussi votre stratégie commerciale et de communication : comment allez-vous promouvoir votre produit ? Quel en sera le prix ? Sur quelle plateforme allez-vous le proposer à la vente ? Les réponses doivent être cohérentes et limpides pour le lecteur.

Une fois tout cela élucidé, élaborez un plan d’action viable. Ici, vous devez montrer comment, dans la réalité, vous allez mobiliser vos ressources pour atteindre vos objectifs financiers et commerciaux dans un temps limité. Soyez concrets : vos interlocuteurs seront immédiatement rassurés.

Enfin, terminez votre business plan par le sujet épineux du financement. De quel montant avez-vous besoin pour lancer votre activité ? Comment prévoyez-vous de le réunir ? Équilibrez votre budget pour inspirer confiance : c’est primordial. Il est aussi judicieux de présenter une prévision de votre évolution et du retour sur investissement attendu, le tout accompagné de quelques statistiques.

N’oubliez pas d’apporter un peu de chaleur en vous démarquant sur le côté humain en présentant votre équipe et ses valeurs. Montrez que vous êtes compétent (vous, comme vos éventuels associés et employés) et prêt à mener le bateau à bon port !

Bon à savoir : un prestataire externe peut vous aider à constituer un business plan en béton, sans vous prendre la tête. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un expert-comptable ou de structures spécialisées.

 

Les 5 erreurs à éviter quand on fait un business plan

Maintenant que vous savez quels éléments mettre dans votre business plan, vous pouvez commencer à rédiger ! Pour être sûr de proposer un business plan professionnel, voici quelques erreurs à éviter :

1. Négliger la véracité des chiffres. L’erreur la plus courante des entrepreneurs est de surestimer leur chiffre d’affaires ou au contraire, de sous-estimer leurs moyens (financiers ou humains). Ne tombez pas dans le piège : prenez du recul et mobilisez votre bon sens. Inutile de mentir, être vague ou dissimuler des risques, ce serait vous tirer une balle dans le pied.

2. Tout miser sur l’analyse financière : si les chiffres liés au produit sont importants, ils ne font pas tout ! Vous devez aussi mettre en avant votre connaissance du marché (et de vos concurrents) ainsi que la stratégie associée à vos objectifs. Essayez de trouver un équilibre cohérent entre les deux.

3. Ne pas faire relire votre business plan. La cohérence est votre fil rouge ! Une contradiction peut vous être fatale. Pour y échapper, faites-vous relire par une personne étrangère à votre secteur, mais aussi par une personne qui le connaît bien. La première confirmera que ce que vous dites est compréhensible, le second prêtera attention aux détails.

4. Ne pas apporter de touche personnelle. Ne copiez-collez surtout pas un modèle tout prêt de business plan sur internet. Prenez le temps d’exprimer votre vision, votre histoire, de présenter votre équipe, etc. Une mise en forme soignée démontrera également votre souci du détail (texte aéré, charte graphique personnelle, etc.).

5. Mettre votre business plan aux oubliettes après sa rédaction. Il est un réel outil de pilotage, bénéfique à l’ensemble de votre équipe ! Vous pouvez le mettre à jour et vous y référer régulièrement. N’hésitez pas à mobiliser vos collègues pour rédiger un plan d’exécution réaliste dans lequel tout le monde se sent intégré et à l’aise.

Et enfin, un dernier mot pour finir : soyez réalistes ! Gardez en tête que vous devez inspirer la confiance à vos investisseurs. Proposez donc un business plan solide et réfléchi qui fait preuve de la maturité de votre projet. Pas besoin d’idéaliser ni de s’éterniser : inspirez la confiance en prouvant votre cohérence et votre concision.

Vous êtes maintenant parés pour rédiger un business plan efficace ! Il est la pièce maîtresse du succès d’un projet d’entreprise. Heureusement, sa réalisation est accessible à tous : pas besoin d’un master en négociation commerciale pour rédiger un document concluant. Vous souhaitez en savoir encore plus ? Découvrez comment réaliser un business plan en sept étapes.