Publié le 19/02/2016 dans ,

5 techniques pour faire un mailing qui va vous rapporter des clients

5 techniques pour faire un mailing qui va vous rapporter des clients  images

Pour faire un mailing réussi, et gagner la partie par la concrétisation de vos ventes, voici cinq étapes-clés ultra simple à réaliser :

Avoir une base de contacts saine

A la question : « quelle est la meilleure base ? » La réponse indéniable est la vôtre, comprenez : celle que vous vous constituez grâce à votre blog, vos relations avec les réseaux sociaux, et les événements auxquels vous participez.

Essayez de faire en sorte à ce que vos prospects s’attendent à recevoir vos messages – tout au moins qu’ils ne soient pas surpris. Le lien régulier, contenu est la clé d’une base prospects « saine ».

Le bon message : au bon moment, aux bonnes personnes

Choisissez le « bon » message à envoyer au « bon » moment. Pour cela, définissez clairement les objectifs de votre mailing, en les formalisant par écrit, par exemple.

Puis, repérez le message principal : quel appel à l’action va permettre de faire se rapprocher de vous les destinataires en fonction de leur cycle de vie client : nouveaux, fidélisés, à convertir… ?

Utiliser l’outil idéal pour la diffusion de votre mailing

Quel que soit votre mailing, vous devez vous assurer des coordonnées de vos contacts (à jour), de sa bonne réception par les destinataires (ou « déliverabilité), ainsi que de son taux de lecture.

Idéalement, l’outil de diffusion de vos emailing doit assurer :

- la gestion de vos contacts : partenaires, clients, prospects ;

- la déliverabilité de vos mails ;

- le suivi des statistiques : taux d’ouverture, comportement du lecteur…

Travailler les éléments clés

Les éléments clés d’un mailing sont composés par :

  • le nom de l’expéditeur : votre adresse mail doit être personnalisée, avec votre nom de domaine en propre, pour être crédible, de type : prénomnom@votrenomdedomaine.com ;
  • le titre de l’email : est l’élément clé NUMERO 1, car c’est lui qui provoque l’ouverture du message par les destinataires. Soyez incitatif !
  • le design simple : à choisir, optez pour un message 100% textes, sans charge de couleurs ou d’images et iconographies superflues. Les messages « simples » fonctionnent parfois mieux… ;
  • si vous avez une très belle image qui correspond au texte de votre mail, n’oubliez pas d’intégrer en description les balises alt : pour être « lue » par Google ;
  • retenez un seul appel à l’action : via le bouton « répondre ici », OU « profiter de l’offre », OU « s’inscrire dès maintenant », ou encore : «  télécharger »… tout est correct mais il ne peut y en avoir qu’un dans un mailing.

Analyser les résultats et assurer le suivi

Un mailing sans suivi n’offre qu’une efficacité limitée, voire aucune rentabilité eu égard à la perte de temps ! Pour finaliser votre mailing, il faut suivre :

- le taux d’ouverture, de clics, de réponses : vérifiez ces éléments point par point pour connaître l’impact réel de votre mailing ;

- l’après mailing : quelle suite à donner pour les personnes qui n’ont pas ouvert votre mail ? ou les personnes qui ont ouvert sans cliquer sur l’action proposée ? ou encore, les personnes qui ont ouvert, cliqué… sans acheter ?

Prévoyez chaque scenario pour anticiper vos relances, et adapter votre argumentaire de vente en fonction du stade de vos prospects : quelles étapes ont-ils déjà franchies vers vous ? Vous pouvez soit changer le message, soit l’angle d’approche : un nouveau produit peut être « vu » (par une démonstration sur place), « lu » (par des caractéristiques détaillées) ou « perçu » (par des témoignages clients).

A vous d’adapter les contenus en conséquence.

Pour aller plus loin : vous pouvez réaliser un diagnostic avec un conseiller internet pour voir quel mailing faire dans votre situation. Neocamino peut vous renseigner ! 

Crédit photo : Shutterstock

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog