Publié le 21/09/2015 dans ,

Pour ou Contre les annuaires de référencement ?

Pour ou Contre les annuaires de référencement ? comment motiver une équipe 300x200

Avec le développement des moteurs de recherche – Google en tête – les annuaires de référencement tendent à être remplacés par d’autres techniques de référencement. Mais, à y regarder de plus près, il subsiste un intérêt pour votre blog ou site web à utiliser ces outils. Qu’il convient de bien comprendre : le point sur la question du moment.

POUR : une façon d’améliorer son netlinking

Flashback : en des temps ancestraux – soit 1995 ! -, les moteurs de recherche n’étaient ni plus ni moins que des annuaires, Yahoo ! en tête. Si ce dernier a conservé cette fonction, en partie pour se démarquer du géant Google, c’est aussi parce qu’il conserve son utilité.

A l’échelle de votre TPE / PME, il demeure un outil gratuit simple pour votre stratégie netlinking consistant à pointer chez « vous » des internautes. Et cela , même  si, concernant l’annuaire Yahoo !, les avis divergent, en raison de classement aléatoire dans les sous-sous catégories par leurs équipes internes – voire le refus pur et simple d’intégrer votre lien sans explication.

En alternative, l’incontournable annuaire DMOZ (ou « Open Directory Project ») ne vous refusera pas l’entrée ; mais ses éditeurs – tous bénévoles – mettent parfois plusieurs mois à valider et à indexer votre lien… Mais vous ne perdrez pas un centime et ne « risquez » que d’être référencé.

Pour les petites structures, TPE en tête, la visibilité gratuite qu’ils apportent, loin d’être pénalisante, peut même booster leur trafic au début de la création de leur site web ou blog. A l’instar des encarts publicitaires, ou des préhistoriques Page Jaunes, les annuaires sont des points de diffusion et de communication, qui de plus peuvent être 100% gratuits !

CONTRE : une technique has been, qui tend à être remplacée par le SMO

Retour vers le futur : OUI mais… En 2015, de l’avis de beaucoup, les annuaires de référencement, qui se sont multipliés sur la toile ne se valent pas. Et loin de là !

Le principal argument des détracteurs est : pourquoi perdre son temps à remplir les champs des annuaires tandis qu’un commentaire bien à propos sur la page unetelle de tel réseau social pertinent et adapté à ma stratégie globale (SEM SMO) est plus efficace ?

D’autres commentaires pleuvent sur la toile, de type :

- il faut attendre parfois des mois pour espérer voir un retour dérisoire de backlink

- ils ne représentent qu’1% de mon trafic, j’ai payé pour rien…

- je suis spammé par un éditeur véreux qui pénalise mon référencement SEO Google

- il suffit de trouver les bonnes pages Facebook ou le bon groupe Viadeo, ou les bon réseau social pro… etc

Et, en effet, il existe 1001 façons de référencer efficacement son site ou son blog gratuitement, autrement que par les annuaires de référencement.

Google indique lui-même dans son forum d’aide aux webmasters : « Soumettre un site dans les annuaires est souvent présenté comme un autre moyen d’assurer la promotion des nouveaux sites dans l’index Google. Il existe quelques annuaires de qualité, classés par thème et qui apportent beaucoup à Internet. Malheureusement, ils sont peu nombreux, tandis que les annuaires de qualité inférieure sont très répandus »

Entre les deux : du bon usage des annuaires de référencement

Retour vers le futur II : l’après 2015, et dès aujourd’hui, des annuaires Nouvelle Génération apparaissent : des annuaires de référencement intelligents, comme le rappelle l’article dédié de Moz.

Comprenez :

- des  annuaires comprenant des sous-catégories et des liens de plus en plus variés ;

- apportant du trafic de qualité : Yahoo ! (encore lui) en version pro payante, et Best of The Web offrent ainsi un rapport qualité-prix intéressants, pour une PME spécialisée ou une TPE souhaitant booster son trafic sur quelques mois (opération promotionnelle, salon/évènment, etc…) ;

- des annuaires dits « de niche » : très intéressants pour les activités très spécialisées (par exemple, les sociétés en progiciel de gestion à Paris dans l’annuaire BtoB www.pro-data.fr)

Il est complexe de trouver LE bon annuaire de référencement : celui adapté à votre activités, à vos cibles, et disposant d’un pagerank élevé (c’est-à-dire, la notation de reputation par Google de 1 à 10).

Aussi, certains internautes recommandent :

- des annuaires ciblés et spécialisés sont plus efficaces que les annuaires généralistes ;

- le pagerank doit être a minima de 5 ;

- inutile de perdre son temps dans des contenus trop longs (au-delà de 500 mots, par exemple) pour la description de vos activités dans les annuaires de référencement ;

- de vérifier l’indexation par Google de la page d’annuaire où se trouve votre lien (un responsable SEO peut vous aider) ;

- de checker : la qualité des liens en « dur » ou « seo friendly » (non redirigés par Javascript), le texte d’ancre (le contenu du lien), le contexte sémantique de l’annuaire global (répond-il à vos cibles et votre marché ?) .

Neocamino peut vous guider sur ces derniers points.

 

Enfin, notez que Google lui-même a mis en place depuis 2014 son Annuaire de référencement professionnel (gratuit et payant, généraliste ou à thème…).

Le temps jugera de sa performance et évolutions !

 

Crédit photo : Shutterstock

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog

  • http://cedric-debacq.fr/ Cédric DEBACQ

    Personnellement, je ne suis pas du tout fan des annuaires de référencement. Cela demande beaucoup de temps pour peut de résultats.

    Mieux vaut garder ce temps à rédiger des articles sur son blog associé à son site internet d’entreprise et chercher à créer des partenariats avec des blogueurs influent en répondant à des interviews ou en rédigeants des articles “invité”.

    Personnellement, je n’ai jamais utilisé un annuaire de référencement pour rechercher une information. Alors que je découvre quotidiennement de nouvelles entreprises à travers les différents blog que je suis.