Garde-à-vous ! Aujourd’hui, vous allez apprendre à former les rangs, à présenter les armes et, surtout, à tirer les meilleurs enseignements de l’armée. En effet, cette dernière a de nombreuses choses à transmettre aux dirigeants si l’on compte le nombre de managers invités à aller effectuer des stages directement en école militaire ! Rassurez-vous : pas de réveil aux clairons pour votre propre formation. Vous allez pouvoir la suivre bien installé face à votre écran.

La formation, la clé de voûte du système de l’armée

Impossible de rentrer dans l’armée sans formation préalable. Si le service militaire est passé aux oubliettes depuis belle lurette, le processus de formation pour les militaires de métier dure plusieurs semaines.

Or, il faut bien admettre que le principe même de la formation est un peu négligé dans nos entreprises actuelles. Soit de nouvelles recrues sont intégrées et lâchées sur le terrain sans véritable période d’apprentissage des règles internes de la société, soit ce sont les dirigeants eux-mêmes qui doivent s’y retrouver dans la jungle des démarches administratives (et autres) tout seuls.

S’appuyer à nouveau sur une formation digne de ce nom, à tous les stades de l’entreprise, permettra d’en solidifier les bases. Surtout quand cette formation s’adosse à un principe de monitorat, lui aussi essentiel dans l’esprit militaire. Personne n’est obligé de rester seul face à une nouvelle tâche, même pas vous !

Ne jamais laisser personne tout seul

Nos sociétés seraient-elles devenues trop individualistes ? Ce n’est pas le cas dans l’armée. Que ce soit lors de la formation citée précédemment, ou tout au long de l’appartenance au corps de l’armée, tout est fait pour favoriser l’esprit d’unité. Un soldat est plus qu’une personne, il appartient à un tout.

Reproduire cet état d’esprit dans l’entreprise implique de créer une histoire, quitte à la construire au quotidien pour les start-up. Il s’agit de partager les objectifs, de célébrer ensemble les réussites… C’est ce qui permettra aux salariés d’avoir l’impression de faire partie d’un ensemble et l’envie de s’impliquer dans son développement.

Pour le chef d’entreprise lui-même, le fait d’adhérer à des réseaux ou de se fixer des buts à atteindre à plusieurs sont tout aussi essentiels. Trop souvent, la solitude tue l’entrepreneur.

Un peu de discipline (eh oui, quand même)

Nous ne sommes pas ici pour nous mentir. L’image la plus souvent associée à l’armée, c’est celle d’une discipline, parfois un peu forcée. Cette discipline est parfois crainte par les esprits créatifs, mais elle devient une force pour les entreprises.

Il faut en effet s’astreindre à un minimum d’ordre et de rigueur pour dresser un plan et s’y conformer. Pour ne pas avoir peur face aux écueils rencontrés, pour ne pas se laisser déborder par les émotions, pour ne pas chercher la fuite (y compris dans les réseaux sociaux).

Un entrepreneur saura s’appliquer cette discipline. Il saura aussi la transmettre, le cas échéant, à ses subordonnés.

La science pour savoir diriger

La chaîne de commandement est toujours très respectée au niveau de l’armée. Tout simplement parce qu’elle sait à la fois responsabiliser les hommes (quand une tâche leur est confiée, personne ne les infantilise en venant vérifier derrière eux qu’ils l’effectuent bien) mais aussi parce que chacun prend ses responsabilités.

Savoir assumer ses erreurs, comme ses succès, fait partie de ce qui constitue un mental indispensable pour un militaire… et donc pour un chef d’entreprise. Un dirigeant sera toujours plus respecté s’il reconnaît ses manquements que s’il les fait endosser à quelqu’un d’autre. Et il sera aussi plus fort mentalement en connaissant ses failles et ses forces.

 

Vous voilà maintenant armé pour diriger au mieux votre entreprise. Il ne vous reste plus qu’à lire L’Art de la guerre de Sun Tzu et vous serez parfaitement paré.

 

test-outils-webmarketing-neocamino