“Dis Siri, quel temps fait-il aujourd’hui ?” “Alexa, donne moi un palindrome”, Avouez-le, vous aussi, vous adorez jouer avec la recherche vocale…
Souvenez-vous, les premiers assistants vocaux sont arrivés en 2010 sur nos smartphones lorsque Siri a fait sa première apparition dans l’App store.

En un peu moins de dix ans, les commandes vocales se sont largement démocratisées sur les smartphones, les ordinateurs portables et les tablettes. Et depuis 2017, les assistants personnels intelligents s’invitent même dans nos salons grâce aux enceintes connectées proposées par Google et Amazon. Mais qu’en est-il des résultats de recherche vocale proposés par ces nouveaux objets connectés ?

Nombreuses sont les agences de référencement et experts SEO affirment que la grande révolution vocale est arrivée et qu’il faut revoir toute votre stratégie SEO en conséquence. Faut-il vraiment repenser votre site pour la recherche vocale maintenant ?

 

La recherche vocale n’est pas encore bien répandue

 

On ne va pas se mentir, la plupart des internautes qui font des recherches vocales le font lorsqu’ils sont seuls. On imagine mal des employés de bureau faire leurs recherches à voix haute. Imaginez la cacophonie générale !

Une récente étude américaine a fait ressortir que seuls 21% des répondants utilisent la recherche vocale chaque semaine (9,8% chaque jour). Mais cette étude montre aussi que 57% des répondants n’ont jamais fait de recherche avec la voix.

Une autre enquête SUMO sur le commerce vocal indique que seules 19% des demandes orales ont un objectif d’achat. De même, la majorité des requêtes est encore faite sur smartphone et les enceintes connectées peinent à décoller.

Ces quelques chiffres montrent clairement que la recherche vocale n’est pas encore ancrée dans les habitudes des consommateurs même si son usage devrait s’accroître prochainement avec le développement de nouvelles intelligences artificielles et de nouveaux outils de reconnaissance vocale.

 

Mais alors, que cherche-t-on ?

A priori, nos recherches vocales sont plutôt axées sur notre vie quotidienne. Quand vous êtes au milieu d’un long repas de famille et qu’arrive la question de l’âge de la reine d’Angleterre, vous dégainez votre iPhone et lui posez la question fatidique.

Ce sont aussi des questions pratiques du type : quel temps fera t-il demain ? Qu’y-a-t-il à la TV ce soir?, Qui a peint la Joconde ?…

En utilisant la voix pour nos recherches, on constate aussi que les requête deviennent plus longues. Si vous souhaitez optimiser votre site web pour la recherche vocale, il faudra enrichir votre contenu dans sa longueur et son champ sémantique.

Attention ! La recherche vocale avec une enceinte connectée implique qu’il ne peut y avoir qu’un seul résultat de recherche. Il faut donc structurer votre contenu de telle façon que les informations principales (dont la réponse à une question) se trouvent au début de votre page (On imagine mal Alexa lire tout un contenu…). Pensez aussi aux extraits enrichis (les fameux rich snippets) qui vous permettent de mettre en avant des infos utiles qui facilitent le travail des robots. 

Une dernière étude d’Adobe révèle des chiffres intéressants sur les Etats-Unis : 52% des utilisateurs de recherche vocale l’utilisent pour obtenir un itinéraire. 48% s’en serviraient pour de la recherche générale sur le web.

Dans les faits, “30% des recherches sur mobile sont liées à un lieu, et donc à une recherche de proximité.” (source : Alioze) Les internautes privilégient les requêtes simples et locales alors que les recherches complexes se feront plutôt sur desktop.

Là encore, votre fiche Google My Business vous sera précieuse pour améliorer votre référencement local et remonter sur des zones géographiques spécifiques. Blindez votre fiche au maximum avec vos horaires, produits, services pour être très pertinent lors d’une recherche.

Finalement, même si la recherche vocale simplifie l’expérience utilisateur, on ne peut pas dire qu’elle soit applicable à tous les types de recherches. Bien sûr, de nouvelles évolutions vont venir et il faudra passer par l’optimisation de votre site mais poursuivez d’abord votre travail d’optimisation SEO pour les recherches sur mobile et desktop. Votre clientèle BtoB n’est pas encore prête à donner de la voix 😉

Quelle que soit votre décision, Neocamino peut vous accompagner dans vos études de mots-clés et vous conseiller sur la stratégie à adopter. Testez gratuitement nos outils par ici.