Vous avez fait appel à un développeur pour créer votre site web professionnel mais vous souhaitez le gérer de manière indépendante ? Alors vous n’aurez d’autre choix que d’adopter un CMS de site web pour mener à bien votre mission.

Le système de gestion de contenu va vous permettre d’avoir une administration en back office pour gérer plus facilement votre site : en d’autres termes, si vous ne connaissez rien au web ou que vous souhaitez simplement gagner du temps, avoir un CMS de site web vous sera indispensable.

Voici 4 astuces pour vous aider à choisir le meilleur système pour gérer votre site web en 2022 !

Pour commencer, qu’est-ce qu’un CMS de site web ?

Le terme CMS désigne l’abréviation de Content Management System. C’est un système de gestion de contenu qui vous permet de créer, stocker ainsi que gérer tous les contenus que vous produisez et ajoutez à votre site web.

Quand on n’est pas professionnel du web, les CMS facilitent largement la création de site internet. Ils vous offrent des « templates », ou modèles préconstruits.

Grâce à un CMS de site web, plus besoin de disposer de grandes compétences techniques pour gérer un site ! Génial, non ?

Voyons désormais quelques astuces pour bien choisir son CMS de site web.

 1. Choisissez les fonctionnalités que vous voulez

En amont, il est impératif de déterminer quel type de site web vous souhaitez. Logiquement, si vous songez à un CMS c’est que votre site est soit déjà créé, soit bien avancé ! Le choix de votre CMS doit être en totale adéquation avec la typologie de votre site : même s’il est possible d’utiliser un CMS pour plusieurs typologies de site, je vous conseille de vous attacher à ceux qui correspondent au mieux à vos attentes.

Pourquoi cela ? Car la typologie de votre site va fortement influer sur les fonctionnalités de ce dernier et par conséquent vous allez devoir adapter votre CMS à tout cela. Pour vous donner un ordre d’idée, sachez qu’il existe des CMS spécialisés dans certains domaines ou du moins réputés pour.

Ainsi, WordPress est surtout apprécié pour la gestion de blog et la publication d’articles, pour ce qui est de l’e-commerce Magento et Prestashop sont aujourd’hui les leaders dans ce domaine.

Les fonctionnalités que doit impérativement proposer votre CMS :

  1. Création et édition de contenus
  2. Administration avec utilisateurs et rôles
  3. Flexibilité, évolutivité et performances
  4. Sécurité
  5. Données analytiques
  6. Personnalisation

2. Faites des tests

Comme vous le savez maintenant, lorsqu’on parle digital il est impossible d’adopter un service sans l’avoir préalablement testé : avec la multitude de CMS de site web et de logiciels qui existent, vous allez impérativement devoir en essayer plusieurs afin de voir ce qui peut le plus vous aller. En fonction de vos besoins et de vos fonctionnalités comme nous l’avons vu précédemment, vous allez en sélectionner un certain nombre susceptible de vous convenir dans le but d’effectuer les tests suivants :

  • Vérifier qu’il soit en Open Source : bien que la plupart des CMS soient disponibles gratuitement, vérifiez que celui qui vous intéresse le soit également.
  • Tester l’interface web : une fois votre CMS installé, prenez le temps d’explorer l’interface afin de voir si elle vous convient. Pour ce faire, je vous conseille de simuler la rédaction d’un contenu, d’ajouter une photo, et de voir quel accès avez-vous au code source (n’oubliez pas votre SEO !).
  • Tester l’administration : bien que la partie administrative d’un CMS soit souvent comment à tous, certains d’entre eux peuvent avoir des avantages que d’autres n’ont pas, toujours en fonction de vos besoins.

3. Inspirez-vous des sites qui vous plaisent

Soyons honnêtes, votre principale source d’inspiration lorsque vous concevez votre site web ce sont vos concurrents ! Il est donc recommandé de procéder à une analyse concurrentielle. Bien que le CMS soit en quelque sorte la partie non visible d’un site web, il est néanmoins possible de savoir quel CMS tel site a utilisé. L’intérêt d’agir ainsi est également de vous donner une idée bien explicite de ce que peut produire tel ou tel CMS. Pour ce faire, rendez-vous sur builtwith.com :

  • Dans la barre de recherche, entrez l’URL du site que vous souhaitez analyser
  • Une fois sur la page « Technology profile », rendez-vous à la rubrique Content Management Systems pour voir quel CMS le site en question a utilisé.

CMS site web

Petite astuce pour aller plus loin, vous pouvez également vous rendre dans la rubrique « Widgets » pour voir quelles fonctionnalités le site a-t-il utilisées. Pratique non ?

CMS site web

4. Faites confiance aux grands

Il existe des dizaines de CMS de site web ayant chacun leurs spécificités : mais une chose est sûre, avant de faire votre choix, prenez bien le temps en amont de voir sur le net ce qu’il se dit sur le CMS qui vous intéresse, histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises ! Voici une liste de quelques CMS auxquels vous pouvez avoir confiance :

  • WordPress : l’incontournable ! 16% des sites sont gérés via ce CMS, c’est le leader et il est très apprécié pour sa gestion de blog mais surtout pour sa communauté très dynamique et réactive !
  • Magento : ce CMS vous accompagne de A à Z dans la conception de votre site e-commerce. C’est donc bien plus qu’un système de gestion de contenu, Magento gère vos produits ainsi que vos clients, en passant par le paiement ! Bref, il est idéal pour gérer un site de vente en ligne.
  • Drupal : ce CMS est très apprécié des développeurs car il laisse une grande liberté dans la gestion et dans la modification de contenu. Mais son ergonomie et sa facilité d’utilisation vous permettront à n’importe qui de l’utiliser !
  • Joomla : Disponible en open source et gratuit, ce CMS comporte un grand nombre de fonctionnalités telles que les flux RSS et la gestion d’un blog. Très similaire de WordPress et Drupal, il est tout aussi compétent !

CMS site web

Voilà quelques pistes qui, je suis sûre, sauront satisfaire vos besoins !

Et vous, quel CMS de site web utilisez-vous ? Dites-nous tout en commentaire !
Crédit photo : paul bica