Vous êtes à la recherche d’exemple de messages LinkedIn de prospection ? Vous êtes au bon endroit. Mais avant de vous donner des modèles à reproduire, laissez-nous vous donner les bases d’un des éléments clé de la prospection LinkedIn.

LinkedIn est LE réseau social B2B, 84% des décideurs B2B l’utilisent dans le cadre de leur activité professionnelle. C’est donc devenu un lieu idéal pour prospecter en ligne. Si vous souhaitez vous y mettre, il faudra peaufiner votre profil LinkedIn et développer votre réseau afin de ne rien laisser au hasard. Une fois cette étape réalisée, vous pouvez utiliser nos exemples de messages LinkedIn pour votre prospection.

À quel moment envoyer un message de prospection

Il y a un certain nombre d’étapes clés dans votre prospection où vous pourriez vouloir envoyer un message LinkedIn. Les messages d’invitation LinkedIn en font partie. Mais ce n’est pas le moment idéal pour contacter vos prospects. Les demandes contenant un message sont en moyenne moins acceptées que celles qui n’en contiennent pas. Vous devez en premier lieu trouver prospects, et nous vous avons concocté un guide complet à ce sujet.

Alors si l’on ne peut pas envoyer un message LinkedIn lors d’une prise de contact, à quel moment le faire ? À vrai dire, le moment idéal pour contacter vos prospects est l’étape suivante. Dans les exemples de messages LinkedIn que nous vous donnerons pour votre prospection, nous imaginons un envoi après l’acceptation de votre invitation. Il ne s’agit pas de justifier votre demande de connexion, la personne fait désormais partie de votre réseau. Vous aurez plus d’espace pour entamer une conversation. (les invitations sont limitées à 300 caractères).

Ces étapes qui composent votre prospection peuvent s’automatiser à l’aide d’outils comme LinkedIn sales navigator, Octopus, Dux-soup, pour n’en citer que quelques-uns. Sur ces outils, vous pourrez définir le parcours de votre prospect et à quel moment vous déclenchez une action. Vous pourrez par exemple demander à l’outil d’envoyer un message de prospection sur LinkedIn juste après que votre demande ait été acceptée.

Ce qu’il faut faire et ne surtout pas faire avec ses messages de prospection LinkedIn

Exemple de bonne pratique pour vos messages de prospection LinkedIn

les-bonnes-pratiques-de-prospection

Une chose à faire dans vos messages de prospection sur LinkedIn est de commencer la conversation en appuyant un intérêt commun. N’attendez pas le troisième message pour dire ce que vous voulez. Mettez en avant vos intérêts professionnels communs dès le premier message. Vous augmenterez ainsi vos chances d’obtenir une réponse.

Vous pouvez aussi suivre les conseils de Larry Kim un expert en marketing américain et appliquer la règle des 5P. Les 5P en anglais et leur traduction :

  • Personalize. C’est assez clair : vous devez absolument personnaliser vos messages LinkedIn même si vous en envoyez un grand nombre par jour. L’envoi en masse impersonnel ne fonctionne plus aujourd’hui.
  • Polite. Soyez polis, courtois. Règle trop souvent oubliée sur internet, elle reste la base des échanges réels comme virtuels.
  • Pertinent. Si vous contactez cette personne, c’est que vous avez quelque chose qui peut l’intéresser, un domaine d’expertise en commun ou complémentaire, ne vous perdez pas à envoyer des messages sur des sujets qui n’intéresseront pas votre cible.
  • Professional. S’exprimer de façon professionnelle ne veut pas dire ne pas faire d’humour ou vouvoyer. Éviter surtout ce qui pourrait dégrader votre image professionnelle comme les fautes d’orthographe et surtout le langage SMS (oui on comprend que “bjr” veut dire “bonjour”, mais avez-vous vraiment si peu de temps qu’il vous faut enlever quatre lettres).
  • Praiseful. Qui se traduit par élogieux (celui-là, on vous l’accorde, est moins transparent en français). Certains aiment le garder à petite dose dans leur communication, d’autres le font disparaître de la liste. Il n’y a pas de règle, c’est à vous de voir. N’en faites pas trop, si vous décidez de l’être, contentez-vous de faire un petit compliment.

Après les conseils de ton de Larry Kim, nous arrivons à un conseil de structure aussi appelé la méthode AIDA. Cet acronyme signifie attention, intérêt, désir, action. Pour appliquer chacun de ces points, vous pouvez

  • Attirer son attention avec une bonne accroche, quelque chose qui lui donnera envie de vous lire.
  • Intéressez votre lecteur en abordant un sujet qui le passionne, en le poussant à se questionner.
  • Donner envie à votre interlocuteur d’en savoir plus sur vous, sur ce que vous êtes sans tomber dans la publicité. 
  • Appeler à l’action, en posant une question à la fin de votre message pour inciter à vous répondre.

Ce qu’il ne faut pas faire dans un message LinkedIn de prospection

a-ne-pas-faire-dans-un-message-de-prospection-linkedin

Il existe une fonction message sponsorisé qui est disponible sur LinkedIn. Ce n’est pas la peine de vous détailler comment l’activer ou encore qui peut l’utiliser, car elle n’est pas utile. Elle aura souvent l’effet inverse de celui escompté dans une démarche de prospection. Car lorsqu’on voit le mot sponsorisé au-dessus d’un message LinkedIn, à quoi pense-t-on immédiatement ? De la pub ! Et pas la jolie publicité de Noël qui fait pleurer, non la publicité qui veut nous vendre un produit à tout prix sans y mettre de jolis nœuds dessus.

Pour éviter cet effet pub qui ne donne pas envie d’ouvrir le dialogue, laissez le côté commercial un peu de côté. Vous ne cherchez pas à vendre en un message. Alors comment vendre sur LInkedIn ? Vous devez donner envie à votre prospect de discuter avec vous dans un premier temps pour attiser sa curiosité. Ne brulez pas les étapes et laissez le discours commercial dans un coin en attendant que votre prospect soit prêt.

Et enfin, dernier conseil pour ne pas faire fuir instantanément votre lecteur : n’envoyer pas de messages trop longs. La concision est la clé de la communication sur les réseaux sociaux. Pensez en plus à ceux qui ouvriront votre message sur l’application LinkedIn de leurs téléphones. Si l’écran de leur téléphone est recouvert de votre message sans qu’il ne puisse voir d’un coup d’œil où il commence et où il finit, il y a fort à parier qu’il ne vous lira pas.

La personnalisation, reine des messages privés

On ne le dira jamais assez, mais vous devez offrir une relation humaine à vos prospects pour leur donner envie de vous rejoindre. Et pour ça, une chose est sûre, il faut éviter les messages génériques. Même lorsque vous utilisez un outil d’automatisation pour envoyer vos messages, vous devez laisser de la place à la personnalisation. Chaque outil utilise des codes qui permettront de rechercher une information, comme le nom de votre prospect, et de l’intégrer directement dans votre message.

Si vous n’utilisez pas d’outil, c’est encore mieux, vous pourrez personnaliser des phrases entières pour offrir à vos contacts une vraie conversation dès le premier message. En revanche, n’essayez pas de rédiger l’intégralité de votre message à chaque fois, vous perdriez un temps fou. Gardez-vous une liste d’exemples de messages de prospection LinkedIn sous la main à ajuster en fonction de la situation.

Exemples de messages LinkedIn de prospection

C’est parti pour les exemples de messages de prospection LinkedIn. Chacun d’eux est adaptable grâce à des parties que vous pourrez remplir pour chaque personne. N’oubliez pas de les transformer pour qu’ils vous représentent et qu’ils reprennent votre propre style.

exemple-message-linkedin-prospection

1. Message à un ancien camarade de classe

“Bonjour (prénom)

J’ai remarqué, nous avions tous les deux étudié (sujet de formation) à (nom de l’école). Je me demandais comment tu en étais arrivé là où tu es maintenant.

Si tu as du temps, je serais ravi d’échanger sur nos parcours depuis (nom de l’école).”

Ce message peut être adapté aussi à un ancien collègue en effectuant quelques modifications. Faites parler la personne d’elle-même et de son parcours puis partagez le vôtre, la conversation ici devrait être facile.

2. Message à un recruteur

“Bonjour (prénom),

J’ai vu sur votre profil que vous étiez recruteur dans le domaine des (nom du domaine). Je recherche actuellement un emploi dans ce secteur. Auriez-vous du temps pour échanger autour des offres que vous proposez ?”

Attention, envoyer ce message à un recruteur si l’annonce se trouve déjà sur LinkedIn peut être risqué. Certains penseront se démarquer, mais vous rajoutez aussi du temps de travail à votre interlocuteur. 

3. Message à une personne qui est dans le même groupe que vous

“Bonjour (prénom), 

J’ai remarqué que nous étions dans le même groupe LinkedIn. J’ai beaucoup aimé votre message au sujet de (sujet du message). Je l’ai trouvé très juste/pertinent. J’aurais aimé discuter de ce sujet plus en détail avec vous. (Question ouverte sur le sujet mentionné).”

La question ouverte peut être orientée en fonction de votre activité, mais ne parlez pas de votre produit ou de vos services dès maintenant. Commencez par un échange d’idées pour ouvrir l’intérêt de votre interlocuteur. 

4. Message à une personne qui a commenté un post intéressant

“Bonjour (prénom), 

J’ai vu passer votre commentaire sur le post de (citer le nom de la personne) au sujet de (sujet du post). Je m’intéresse moi aussi au domaine de (citer le domaine). Pensez-vous réellement que (questionner le commentaire laissé sur le post).”

Cette technique permet de lancer une conversation, avec une question qui incite à développer et à argumenter. Vous pouvez l’utiliser aussi pour les partages ou les réactions à des posts.

5. Message à une personne avec qui vous avez un contact en commun 

“Bonjour (prénom), 

Votre profil est remonté dans mes suggestions et j’ai vu que nous avions des contacts en commun. Tout comme vous, je suis intéressé par (domaine d’intérêt commun). Qu’avez-vous pensé du dernier post/article de (nom du contact en commun).”

Vous pouvez détailler brièvement votre propre avis dans ce premier commentaire ou alors attendre d’avoir eu une réponse pour pouvoir donner plus de détails. N’écrivez pas une dissertation sur le sujet dès le premier message, ça ne donnera pas envie de vous répondre.

6. Message à une personne rencontrée pendant un événement 

“Bonjour (prénom),

Nous nous sommes rencontrés au (nom de l’événement) de (lieu de l’événement), la semaine dernière. J’ai remarqué que nous étions intéressés par les mêmes sujets. Avez-vous vu l’article/le post de (nom d’une entreprise ou personne qui a fait une intervention à l’événement)”

En entrant en contact de cette manière, vous appuyez vos intérêts communs et vous proposez du contenu que vous savez utile à la personne. 

7. Message à un client

“Bonjour (prénom),

J’ai remarqué que vous étiez actif sur LinkedIn, alors je suis entré en contact avec vous pour pouvoir suivre les actualités de votre entreprise. (Rajouter des félicitations pour une action mise en place récemment)”

Comme la personne est déjà cliente chez vous, elle n’a pas besoin que vous lui vendiez vos services et produits. Avec une approche de ce genre, vous humanisez votre entreprise et vous instaurez de la proximité. 

8. Message à un concurrent 

“Bonjour (prénom),

J’ai vu que nous exercions tous les deux dans le domaine de (domaine d’activité). Je pense que nous pourrions partager des informations intéressantes à ce sujet.”

Si vous souhaitez entrer en contact avec vos concurrents, mettez l’accent sur vos intérêts communs et non sur votre concurrence.

9. Message pour une demande de partenariat

“Bonjour (prénom), 

Vous travaillez dans (domaine d’activité de la personne), je travaille moi-même dans (votre domaine d’activité). Je pense que nos activités peuvent être complémentaires. Qu’en pensez-vous ?”

Si vous avez tous les deux quelque chose à gagner du partenariat, il n’y a pas besoin de passer par quatre chemins. Évitez simplement de demander immédiatement quelque chose dans votre intérêt, essayez de trouver ce qui arrangera aussi votre interlocuteur.

Les questions en plus

les-questions-sur-la-prospection

Doit-on tutoyer ou vouvoyer lorsqu’on prospecte sur LinkedIn ?

Il n’y a pas de règle générale. On remarque une différence dans les préférences des personnes selon leur génération. Les générations Y et Z préfèrent en majorité le tutoiement. Si vous êtes gêné par cette question, vous pouvez regarder la manière dont la personne communique sur ces réseaux sociaux.

En cas de doute ou si vous n’avez pas le temps de creuser, rien de dramatique. Soyez vous-même, et exprimez-vous comme vous préférez le faire. Si la personne n’a pas les mêmes goûts que vous, vous le remarquerez dans sa réponse et il sera toujours temps de vous adapter.

Comment finir vos messages LinkedIn ?

Sur les réseaux sociaux, pas question d’utiliser des formules de politesse à rallonge comme dans un mail officiel. Soyez polis, mais n’en faites pas trop. Vous pouvez tout à fait terminer votre message par une formule comme “cordialement”, “sincèrement” ou “bien à vous”. Mais il est tout à fait possible, voire recommandé avec certaines personnes, de terminer par quelque chose de plus naturel. Vous pouvez terminer par un “bonne journée” ou “bonne soirée”, plus convivial.

Vous pouvez garder ces exemples de messages de prospections LinkedIn pour les réutiliser dans votre stratégie. N’oubliez pas de les adapter à votre manière de communiquer pour qu’il soit en accord avec le reste de votre communication sur les réseaux sociaux. 

Lorsque vous commencez à prospecter sur LinkedIn, c’est que vous êtes prêt à faire démarrer votre stratégie digitale. Si vous avez besoin d’aide avec celle-ci, vous pouvez obtenir des coachings personnalisés, un accompagnement ou bien encore une personne chargée de la mettre en place pour vous. Contactez les experts Neocamino pour en savoir plus et bénéficiez d’un premier rendez-vous 100% gratuit, ça ne vous engage à rien.

guide-linkedin-offert