Publié le 09/02/2017 dans

Stratégie d’influence numérique et e-réputation pour les entrepreneurs

Stratégie dinfluence numérique et e réputation pour les entrepreneurs shutterstock 573507844 300x300

Disposer d’un bon niveau d’influence à l’échelle de son secteur d’activité apportera à un entrepreneur des opportunités de différents niveaux. Tout cela existe bien sûr depuis la nuit des temps, mais à l’ère du digital et des réseaux sociaux, être identifié comme une personne à suive ou comme l’expert du secteur passe immanquablement par une démarche structurée et outillée. L’enjeu est bien sûr de ne pas se laisser distancer par un concurrent, d’être en capacité de réagir à une situation de crise digitale et bien sûr de pouvoir influencer les prises de décisions des différentes parties prenantes de l’entreprise. Pour cela, la e-réputation devient clé, avoir une image numérique irréprochable, bien construite, dense et incontournable sera sans aucun doute un atout de poids pour un entrepreneur.

 

Stratégie d’influence numérique, de quoi parle-t-on ?

Selon la Harvard Business Review, une stratégie d’influence « peut être définie comme étant la planification de données informationnelles, humaines, cognitives et financières dans le but d’orienter l’environnement en fonction de ses intérêts. » La composante numérique consiste à exploiter la force des médias sociaux pour développer ce type de stratégie. La mise en place de telles stratégies doit permettre à un entrepreneur de pouvoir faire du lobbying, de trouver de nouveaux clients ou encore de recruter les meilleurs talents.

 

Le lobbying

Il s’agit ainsi d’avoir un niveau d’influence suffisant auprès des pouvoirs publiques et institutionnels permettant de faire bouger les lignes d’un cadre règlementaire, normatif et juridique à son avantage.

Prenons un exemple concret, depuis le 27 janvier le président Donald Trump a décidé de fermer les frontières américaines aux ressortissants de 7 pays musulmans : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. Cette décision met en grandes difficultés quasiment toutes les entreprises de la Silicon Valley qui se sont staffées depuis maintenant plusieurs années en profils étrangers, dont une partie vient de ces pays.

 L’enjeu actuellement pour toutes ces sociétés est donc de trouver les moyens d’obtenir si ce n’est une abrogation de ce décret, au moins un assouplissement des règles pour permettre à leurs salariés de pouvoir poursuivre leurs activités sur le sol américain. On a ainsi vu depuis cette date de nombreux entrepreneurs prendre position sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, et s’exprimer sur cette situation qu’ils estiment aller à l’encontre du développement de leurs entreprises et de l’économie américaine.

Dans ce cas particulier, les relais dont disposent ces personnes (Mark Zuckerberg CEO de Facebook, Elon Musk CEO de Tesla, Tim Cook CEO de Apple…) sont considérables et les leviers de pressions qu’ils activent actuellement passent en premier lieu par les médias et réseaux sociaux.

 

Nouveaux business

Un autre intérêt que représente une stratégie d’influence numérique bien menée est celle de pouvoir développer de nouveaux business en trouvant de nouveaux clients qui reconnaîtront l’expertise et le savoir-faire de l’entrepreneur.

En effet, la vision et les convictions exprimées par le fondateur lui permettront de se faire connaître auprès de clients qui pourront adhérer à ses positions et décider demain, consciemment ou non, d’acheter le produit ou service vendu par sa société.

Combien de clients Xavier Niel le patron de la société Iliad maison mère du fournisseur d’accès à Internet Free ont-ils été gagnés par le biais de ses interventions sur les médias et réseaux sociaux ? C’est en tout cas comme cela que Free a initialement construit sa stratégie, les grandes périodes de développement de l’opérateur sont passées par des phases de communications intensives de la part de Xavier Niel notamment autour de ses convictions sur les abus tarifaires des autres opérateurs du secteur.

 

Ressources Humaines

Enfin d’un point de vue RH, il est clair qu’un patron connecté et disposant du bon niveau d’influence permettra à sa société d’attirer de nouveaux talents qui auront envie de travailler dans l’entreprise d’un visionnaire ou d’un homme à qui ils reconnaissent une légitimité et une crédibilité par le biais de ses prises de positions.

C’est en particulier vrai pour les TPE et PME qui par ailleurs peinent à attirer les talents faute d’une visibilité et d’une image de marque suffisante.

Prenons ainsi l’exemple des startups, leur taille et leurs moyens ne leurs permettent pas de pouvoir facilement recruter les profils des meilleures écoles ou avec la meilleure expérience, en revanche nombreuses sont celles qui ont su développer par le biais de leur CEO une communication d’influence leur permettant d’augmenter leur attrait auprès des profils de qualité dont ils ont besoin pour se développer.

 

Et la e-réputation dans tout cela ?

Selon Wikipédia, la e-réputation « est la réputation, l’opinion commune (informations, avis, échanges, commentaires, rumeurs…) sur le Web d’une entité (marque, personne, morale (entreprise) ou physique (particulier), réelle (représentée par un nom ou un pseudonyme) ou imaginaire. » Dans notre cas, concentrons-nous sur la personne physique que représente l’entrepreneur, l’e-réputation est donc constituée de l’ensemble des informations disponibles sur la toile lorsqu’on réalise une recherche sur le nom et le prénom de cette personne.

On le comprend donc facilement, l’enjeu est de disposer d’une e-réputation irréprochable pour ne pas se retrouver à « trainer des casseroles » numériques qui pourraient entacher la perception de qui se cache derrière l’image virtuelle que l’on trouve sur Internet et les réseaux sociaux.

Savoir gérer les situations de crises devient un facteur clé de succès. Et c’est d’ailleurs souvent ce que l’on retient lorsqu’il s’agit d’aborder l’e-réputation, le fait que celle-ci soit positive et avantageuse.

Dans ces conditions, il va être nécessaire de réaliser une veille régulière, grâce à des outils spécialisés, sur les informations disponibles sur le web à propos de l’entrepreneur et ainsi détecter les commentaires, avis, mentions sur les réseaux sociaux ou articles le mentionnant qui pourraient lui être préjudiciables.

Savoir réagir à ce type de situation est important afin de tenter de limiter son impact sur le niveau d’influence et sur l’e-réputation longuement acquis. Des leviers existent, de la simple réponse de l’individu lui-même en passant par des actions juridiques s’il s’agit de propos diffamatoires, mais il faut avant tout réagir rapidement pour limiter l’impact de ces mentions.

 

Comment développer votre influence et votre e-réputation ?

Pour développer son influence et sa e-réputation, les moyens sont assez simples mais nécessitent un investissement régulier et du temps.

 

Le content marketing

Toutes les techniques sont celles bien connues du content marketing. Selon le site définitions marketing « le content marketing ou marketing de contenu désigne les pratiques qui visent à mettre à disposition des prospects ou clients un certain nombre de contenus utiles ou ludiques. Le content marketing permet également d’afficher une expertise métier (étude de cas client, livres blancs, webinaires…) » L’enjeu va donc consister pour l’entrepreneur à produire des contenus de différentes formes (textes, vidéos, infographies…) à destination des médias et réseaux sociaux lui permettant de s’exprimer sur ses expertises et ses convictions sur les sujets sur lesquels il souhaite gagner en influence.

Il ne s’agit pas de produire des contenus publicitaires mettant en avant les produits et services de la marque qu’il représente, mais de produire des contenus à forte valeur ajoutée sur les sujets clés sur lesquels il a un intérêt à émerger et prendre une position sur son secteur.

 

Growth hacking

Il est par ailleurs tout à fait possible de coupler ces stratégies de contenus à des stratégies dites de growth hacking qui se répandent de plus en plus. Issues de l’écosystème des startups américaines, ces pratiques permettent de faire émerger rapidement un nouveau produit ou service grâce aux réseaux sociaux et aux stratégies de marketing digital (inbound et outbound marketing).

Il s’agit là de se réapproprier une bonne partie de ces techniques pour réussir à émerger rapidement sur les réseaux sociaux, faire grimper rapidement le niveau de son e-réputation et ainsi disposer d’une certaine forme de retour sur investissement en mode accéléré.

Pour autant, il faudra rester conscient que ces stratégies même bien exécutées, n’auront des résultats probants et durables à longs termes qu’à partir de 18 à 24 mois intensifs de publication régulière de contenus, pour développer ses communautés, et ainsi disposer de relais d’influence qui deviendront vos portes voix sur les réseaux sociaux.

 

Le monde réelle

Un autre point, et non des moindres, vous ne couperez pas à adosser à votre stratégie online, une stratégie dans le monde réelle. Tout d’abord en vous rendant disponible pour rencontrer et échanger avec vos followers, ils vous en seront reconnaissant et vous en sortirez un peu plus grandit avec des feedbacks concrets sur ce que vous publiez.

Ensuite, en rencontrant les influenceurs déjà positionnés sur votre secteur, vous apprendrez ainsi de leur part quels sont les sujets du moment sur lesquels ils se positionnent, ou encore les techniques qu’ils ont pu utiliser pour en arriver là où ils sont, cela vous donnera aussi des leviers pour créer des partenariats avec eux qui vous permettront de faire grandir un peu plus votre sphère d’influence.

Puis, par le biais des réseaux physiques, les cercles professionnels et les associations et ainsi ancrer un peu plus votre influence dans la vie réelle.

 

Conclusion

 

Maintenant vous devriez être mieux armés pour démarrer ou consolider votre démarche de construction d’une stratégie d’influence numérique et de e-réputation. Les techniques et outils sont nombreux, ainsi mettre en œuvre les bonnes pratiques peut se révéler complexe surtout lorsqu’on est entrepreneur et que l’on n’a pas forcément le temps nécessaire à y consacrer. Il ne faudra donc pas hésiter à faire appel à des spécialistes qui vous permettront d’accélérer la définition et le déploiement de votre stratégie. Alors maintenant, comment vous situez-vous ? Quelle sera la prochaine étape pour avancer dans la construction de votre identité numérique et donc de votre e-réputation ?

Plus d'articles sur :

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog

  • http://www.tribesandminorities.com Stephanie Langlet

    Pas facile effectivement d’accroître son influence. Sans le vouloir ou le chercher vraiment, je suis devenue très populaire en Inde centrale grâce à mon travail de promotion des cultures traditionnelles et à mes messages de respect pour les tribus indiennes. Mais encore plus dans une société dont on ne maîtrise pas la langue et tous les codes, difficile de savoir sur qui on peut vraiment s’appuyer.