En tant que webmaster, j’audite régulièrement des sites web pour les optimiser. Et bien souvent, ce sont les mêmes éléments qui manquent ou ne sont pas assez développés.

Je vous propose aujourd’hui quelques tuyaux professionnels pour améliorer son site internet d’un point de vue commercial. 

Nous évoquerons les sites vitrines et non les e-commerces (bien que ces clés soient aussi valables pour les boutiques en ligne).

1) Le graphisme

graphisme-site-web

Saviez-vous que la majorité des internautes se basent sur le graphisme d’un site pour lui accorder ou non leur confiance ? 

Autant dire que c’est un élément clé qui « parlera » pour votre entreprise en un clin d’œil. Et sur Internet, vous n’avez que quelques secondes pour séduire (moins de 10 en général !)

Alors voici quelques astuces pour améliorer son site internet visuellement :

  • Si vous avez beaucoup de visuels à présenter ou des produits qui doivent être mis en avant : préférez un graphisme sobre, plutôt clair, qui saura les mettre en valeur en s’effaçant.
  • Préférez un fond clair avec des textes foncés : en cas de problème d’affichage du fond, votre texte restera lisible.
  • Conservez une cohérence dans les textes qui facilite la lecture (voire le « scan » de la page) : les titres toujours de même couleur et police, sous-titres, corps de texte, etc.
  • N’abusez pas des encadrés et zones différentes, ne morcelez pas trop l’information : l’internaute doit être guidé dans sa lecture. Globalement, il lit « en Z » en partant du haut à gauche.
  • Évitez les couleurs criardes, méfiez-vous du rouge (vite agressif car associé à la correction, aux fautes de notre enfance) ou utilisez-le avec des couleurs plus neutres comme le noir ou gris
  • Les couleurs ont une signification : elles provoquent un ressenti chez celui qui les voit. Renseignez-vous pour voir si celles de votre site représentent vraiment votre activité ou vos valeurs (une erreur très fréquente sur les sites des TPE !)
  • Choisissez des images libres de droit et signifiantes, environ une par idée. Et compressez-les au besoin : elles doivent se charger rapidement. 80 % des internautes ne reviennent pas sur une page qui met plus de 3 secondes à se charger !

Une astuce utile : pour ajouter du texte sur une photo ou la commenter, utilisez une « pipette » pour prendre exclusivement des couleurs de la photo. C’est la technique des professionnels du graphisme pour créer de belles brochures, des magazines, etc. Sauf si vous voulez imposer votre marque (branding) avec vos couleurs : vous pouvez dans ce cas apposer votre logo pour justifier des couleurs utilisées pour marquer l’image.

2) Un peu de technique

technique-site-web

Eh oui, il faut quand même un peu de technique pour améliorer son site internet ! Car elle a également un impact commercial indirect (notamment grâce au référencement naturel).

Voici quelques éléments auxquels il faut faire attention :

  • Choisissez une solution de création de site avec un code correct : il sera plus compatible sur divers navigateurs et outils mais surtout, mieux référencé sur les outils de recherche (SEO).
  • Ne prenez pas l’hébergement le moins cher : le temps de chargement d’un site est très important pour votre client potentiel (voir cet article). Prenez un hébergeur sérieux, qui ne mettra pas votre site en berne tous les 8 jours, ce qui nuira gravement à son classement sur Google.
  • Si vous utilisez un outil type WordPress, sélectionnez soigneusement votre template : il doit aussi avoir un bon code, se charger rapidement et être responsive design (s’adapter aux diverses tailles d’écran, critère aujourd’hui majeur pour Google).
  • N’ajoutez pas trop de plugins sur des CMS (outils tels que WordPress) : ils alourdissent le site mais sont aussi autant de portes pour des pirates.

Et le site « One page » ?

exemple-site-one-page

Je ne vous le conseille pas, sauf site avec très peu de contenus. Sinon ce type de site :

  • Est plus difficile à référencer (pas de vraie page séparée avec titre, etc…)
  • Est plus difficile à construire, surtout pour un néophyte : on a vite fait de tout entasser sur une page longue comme le bras, donc brouillon, et rébarbative pour le lecteur. Votre site doit être ergonomique pour plaire aux utilisateurs !

3) Des menus bien pensés

Pour améliorer son site internet, la navigation est essentielle : un client potentiel doit trouver très vite ce qu’il cherche sur votre site. On parle souvent de « règle des 3 clics » : c’est une référence pour ne pas oublier qu’en 2-3 clics si possible (sans en faire une obligation absolue), il doit accéder à l’information souhaitée.

Si vous êtes débutant, évitez l’originalité : un internaute n’aime pas réfléchir ! Il apprécie de comprendre immédiatement, alors facilitez-lui la tâche avec des menus clairs, vite lus, faciles à comprendre même dans un train sur mobile.

Soyez organisé et hiérarchisez l’information d’une façon logique pour votre cible commerciale : que s’attend-elle à trouver et à quel emplacement ?

Le menu de base tout simple :

  • accueil
  • présentation
  • prestations /produits
  • références
  • contact

Vous pouvez ajouter un menu pour changer de langue, avec un espace utilisateur, des rubriques… Et n’oubliez pas les mentions légales, obligatoires, souvent proposées dans le menu en bas. Elles sont importantes pour votre client potentiel, qui ne manquera certainement pas d’aller les voir pour se rassurer (une « vraie » entreprise avec nom du dirigeant, adresse, Siret, capitaux éventuellement…). Un sous-menu est parfois utile sur des pages de vente notamment, pour proposer divers services clairement.

Côté esthétique, misez sur la lisibilité : une police simple, une taille assez grande, des écritures qui ressortent bien sur le fond (souvent un bouton). Évitez le menu tout bariolé ou avec X styles quand on le déroule : conservez une cohérence qui donne une impression de sérieux et rassure.

4) Une page d’accueil en béton

page-accueil-site-web

Ici nous attaquons la partie contenu : capital, car c’est le contenu qui sera majoritairement pris en compte pour le référencement. Mais c’est aussi lui qui séduira votre client potentiel. Améliorer son site internet devra automatiquement passer par l’amélioration de son contenu.

Pour écrire sur le web, vous devez faire :

  • clair et concis
  • attractif
  • L’inverse du littéraire : le principal d’abord, le moins important en bas de page (on perd beaucoup de lecteurs au fil de la page). Exit le suspense sur le web : on donne tout de suite l’information importante !

Attractif signifie :

  • Parler tout de suite à votre client potentiel, pas de vous. Parlez-lui surtout de son problème, de ce qui le préoccupe. Montrez que vous vous intéressez à lui, que vous le connaissez, mieux, que vous le comprenez…
  • Attiser sa curiosité, avec une statistique étonnante, une question, une phrase punchy.
  • Orienter le discours sur le « bénéfice client », c’est-à-dire son intérêt, ses avantages (gain de temps, économie, paraître…). En gros, qu’a-t-il à gagner avec votre offre ?
  • Soyez différent : vous devez indiquer immédiatement en quoi vous êtes différent du concurrent, votre « plus commercial », en restant honnête et objectif. Il s’agit de parler du « plus » de votre offre, de vos valeurs, de votre expérience… Sans vous attarder, la page de services / produits est là dans ce but

Ne développez pas trop sur cette page : le reste du site est fait dans ce but.

Et terminez si possible par un appel à l’action (CTA), qui peut simplement être une incitation à mieux vous connaître (page vous présentant) ou directement à en savoir plus sur l’offre, à demander un guide gratuit, etc. Utilisez des verbes actifs : demandez, visitez, obtenez, etc. Vous pouvez-même utiliser le « je » s’il est approprié : je réserve, je demande mon rendez-vous… Le tout avec un bouton bien visible et avec un texte très lisible.

exemple-CTA

5) Les points commerciaux essentiels sur un site Internet

Souvent la page de présentation de l’entreprise (ou de l’entrepreneur) est absente, ou trop brève. Or, elle est essentielle pour rassurer le client potentiel, qui se demande quelle est votre légitimité pour proposer cette offre. D’où venez-vous, quel est votre parcours, êtes-vous vraiment compétent ?

Pensez toujours à la distance du web : le client potentiel ne vous « voit » pas, et n’a souvent pas grand-chose à se mettre sous la dent pour vous connaître. Alors ne zappez pas cette partie, cruciale pour prouver que vous êtes compétent, de confiance et si possible, « différent ». Sans raconter tout votre parcours, indiquez :

  • les points clés (formation mais surtout expérience)
  • vos valeurs
  • votre philosophie

N’hésitez pas à montrer votre équipe, vos locaux, vos véhicules, etc… Ce sont des éléments « en dur » qui prouvent que vous avez investi, que l’entreprise est un minimum « solide » : ils vont rassurer votre client potentiel. C’est encore plus important si vous travaillez à distance.

équipe entreprise
Et si vous pouvez vous présenter en vidéo (si vous êtes à l’aise), ce sera encore mieux ! Vous pouvez dans ce cas la mettre dès la page d’accueil pour créer immédiatement du lien avec votre visiteur.

La page de prestations ou produits est bien entendu capitale :

  • Si vous avez plusieurs publics cible, n’hésitez pas à la scinder en partie « professionnels » et « particuliers » par exemple.
  • Faîtes des sous-pages au besoin pour ne pas avoir une page interminable.
  • Insistez sur le bénéfice client de suite : qu’a-t-il à gagner avec vous ? Qu’allez-vous lui permettre de faire, d’obtenir, quel problème allez-vous régler ?
  • Misez sur de beaux visuels (attention aux droits d’auteurs bien sûr) et encore mieux, sur des vidéos : « Après avoir visionné une vidéo, 64% des utilisateurs sont plus susceptibles d’acheter un produit en ligne. » (Social Media Pro).
  • Donnez si possible des preuves sociales : témoignages clients nominatifs (et si possible avec lien vers leur site), nombre de clients, d’abonnés, de téléchargements, % moyen économisé par vos clients, X chantiers réalisés en X années (avec début de preuve : portfolio, liste de clients, vidéos)…
  • Incluez un CTA (appel à l’action) à la fin des pages : commandez, téléchargez notre guide, contactez-nous, demandez un devis, etc.

N’oubliez surtout pas les éléments de réassurance (on parle souvent de preuve sociale) qui sont là pour prouver ce que vous avancez sur votre expérience et rassurer le client potentiel : nombre d’abonnés, de clients, lien avec des experts, écriture d’un livre – livre blanc – guide – ebook, conférence live, atelier filmé, etc.

Enfin, facilitez le contact avec :

  • Un numéro de téléphone ou mail toujours accessible ;
  • un formulaire de contact protégé contre le spam ;
  • un plan si c’est utile seulement ;
  • le lien vers les réseaux sociaux ;
  • un lien vers une newsletter, le blog, un guide gratuit : tout ce qui est de nature à capter l’adresse mail de votre prospect.

J’insiste sur ce dernier point, avec les réseaux sociaux également : ils sont la partie du site qui va créer du lien. Souvent votre visiteur n’est pas prêt à acheter : il faut absolument lui proposer au moins un moyen de rester en contact, de vous suivre. Sinon ce sera beaucoup plus aléatoire pour vous rappeler à son bon souvenir. Il ne reviendra peut-être jamais sur le site…

Voilà, vous disposez à présent des clés essentielles pour améliorer son site internet ! Et si vous n’avez pas encore de site web, voici notre guide complet pour créer un site professionnel.

Vous souhaitez vous faire accompagner ?

À Neocamino, nous vous proposons un service complet de création ou de refonte de votre site marchand, en allant même jusqu’à la rédaction de vos pages commerciales et de vos articles si vous ne souhaitez pas perdre de temps à vous en occuper. 

Nous proposons également un service de maintenance de site web afin d’assurer sa sécurité et prospérité. Déléguez-nous votre communication digitale et consacrez-vous à ce que vous faites le mieux !