Publié le 28/08/2015 dans ,

3 étapes pour réussir l’indexation Google de votre site web

3 étapes pour réussir lindexation Google de votre site web shutterstock 279277949 300x200

L’indexation Google, c’est la lecture par les “robots” du moteur de recherche de vos pages et contenus internet. Cette indexation, ou classement, intervient quand votre site web est en ligne. C’est le moment de checker que tout y est : voici en trois étapes mes conseils pour réussir cette fameuse indexation !

Avant l’indexation google : l’exploration de votre site web

Avant d’indexer page après page les contenus fabuleux de votre site web, encore faut-il que google le “trouve” sur la toile. Ses robots ingénieux – dans tous les cas de plus en plus perfectionnés – vérifient votre “sitemap”.

Le Sitemap, littéralement « plan de site », c’est la structure de votre site : l’architecture des pages, les rubriques et sous-rubriques, vos mises à jour, etc.

Cette structure est explorée par un sommaire et un “index” classiques, à ceci près qu’ils sont lisibles et compréhensibles par les robots des moteurs de recherche en langage universel : on parle aussi de « protocole sitemap ».

L’indexation Google proprement dite, page après page

C’est l’étape technique de l’indexation google. Page après page, les robots google “indexent” ou “référencent” vos contenus en fonction des expressions clés les plus tapées par les internautes, mais aussi de la structure de vos pages. Vérifiez notamment les balises (voir les articles Neocamino Ce qu’il faut savoir sur les balises méta et Techniques de référencement : 4 outils pour optimiser vos pages).

A ce stade, checkez notamment vos URL titre et l’intitulé de vos visuels : les légendes courtes sous vos photos – 10 mots au maximum – semblent être les meilleures, d’après les tests de développeurs !

Pour rappel, les contenus “rich media” et “pages dynamiques” : outils flash player ou vidéos mpeg, par exemple, ne sont pas référencés. Il convient donc de fournir une description détaillée dans les codes html. Pour les puristes, ou pour aller plus loin, je vous recommande l’article Google de réponse aux Webmasters.

Si vous avez un prestataire – ou pas, vous pouvez lui demander à cette étape de vérifier dans les “outils pour webmaster” les url http et https (sécurisé), ainsi que les sous-répertoires de votre site (le “www.” suivi par votre nom de domaine). Neocamino peut vous aiguiller sur ces points.

Lire le rapport Etat de l’indexation Google

C’est la partie opérationnelle de l’indexation : google vous soumet son tableau de bord vous rapportant les résultats de son travail… qu’il convient de savoir lire et surtout déchiffrer. Sous forme graphique, le rapport “Etat de l’indexation” de Google vous indique l’état des lieux de votre blog ou de votre site indexé. C’est son carnet de santé, en quelque sorte.

Voici 2 points de vérifications à checker tout spécialement :

. “Vérifiez les baisses soudaines (…) cela peut être dû à une panne ou à une surcharge de votre serveur” ;

. ” Prêtez attention aux volumes d’indexation inhabituellement élevés pour votre site. Un nombre élevé d’URL peut signifier que votre site rencontre des problèmes liés (…) aux pages générées automatiquement, ou bien qu’il a été piraté”. Rassurez-vous cependant sur ce dernier point : “Dans de nombreux cas, nous vous envoyons un message lorsque nous constatons des problèmes sur votre site” précise le moteur de recherche.

Pour résumer, prêtez attention aux “pics” et au “creux” des courbes, qui peuvent être le signe d’anomalies.

Une courbe en hausse douce et régulière est toujours bon signe : “chi va piano, va sano” dit le fameux dicton italien…

 

Sources d’information : articles “Comment fonctionne la recherche Google” et “État de l’indexation” sur : Les outils des webmasters Google.

Crédit photo : Shutterstock

Plus d'articles sur : ,

trouver-des-clients---bas-blog

 

abo-blog