Temps de lecture : 3 minutes

Création de site vitrine

Avoir une vitrine alléchante est le but de tout entrepreneur qui se respecte. C’est ce que vous promet les éditeurs de site qui fleurissent aujourd’hui sur la toile : la création de site vitrine en quelques clics, c’est leur objectif. Inutile de savoir rédiger une ligne de code, une interface est conçu pour vous permettre de gérer votre site de manière indépendante. Voici quelques clés pour choisir l’offre qui saura vous satisfaire. 

1.  Nom de domaine : çamarcheoupas.com

Avant toute chose, il est indispensable de se renseigner sur la gestion que l’éditeur va faire de votre nom de domaine. Certains éditeurs vous proposent de créer votre nom de domaine et ainsi héberger votre site. D’autres ne proposent que l’hébergement : dans ce cas, il va falloir acheter votre nom de domaine via un hébergeur tel que OVH et par la suite générer une redirection vers votre éditeur. Cette manipulation est simple et des tutoriels sont disponibles sur le net.

2.  L’abonnement : annuel ou mensuel, faites votre choix !

L’utilisation d’un éditeur de site va avoir un coût qui va dépendre des fonctionnalités que vous propose ce dernier. Le prix peut varier entre 15 et 30 euros par mois.  Pour vous donner une idée, il faut compter en moyenne 15€ pour  une offre dédiée aux professionnels vous offrant ainsi des fonctionnalités de base, à condition d’être abonné annuellement.

3.  Bande passante et stockage : mieux vaut prévenir que guérir

La création de site vitrine comprend certains éléments techniques qu’il ne faut surtout pas oublier. La bande passante va vous permettre d’améliorer la lecture et le téléchargement des médias que vous allez stocker sur votre site tels que des vidéos.  Le stockage va permettre d’héberger vos fichiers sur votre site. Privilégiez un stockage de 10 Go afin d’assurez un minimum de fichiers hébergés.  Ces deux paramètres sont à déterminer en fonction du contenu de votre site.

4.  Outils de référencement : attention aux restrictions

Si vous optez pour un éditeur de site, vous allez être soumis à sa politique de référencement. Il n’est pas systématique que les outils SEO que l’on a l’habitude d’utiliser soient disponibles via ces éditeurs. Pensez à vérifier dans la description de l’offre à laquelle vous allez souscrire qu’un minimum d’outils soit pris en compte.  Certains éditeurs offrent leur propre outil de référencement : c’est le cas par exemple de Squarespace qui facilite considérablement le SEO à ses utilisateurs, proposant également un outils d’analytics très complet.

5.  Le responsive : partout, tout le temps

Avec la multitude de supports et de résolutions utilisés,  créer un site adaptatif est primordial. Malgré la démocratisation de cette technologie, il existe encore quelques éditeurs qui ne proposent pas automatiquement le responsive design. Attention à vérifier que cela soit pris en charge avant de souscrire à une offre. Vous pouvez vous rendre directement sur le site de l’éditeur, dans la rubrique exemple où vous trouverez des sites crées via l’éditeur ce qui vous donnera une idée.
Crédit photo : Alvaro Rubio